Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste
Articles récents

Edward Dowd: CV19 Vaxx : la fraude la plus meurtrière de l'histoire

13 Juin 2022 , Rédigé par Le Rougee et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Politique, #Santé, #USA

L'ancien actionnaire de BlackRock, Ed Dowd, rejoint Greg Hunter pour dire que le vaxx COVID (ou ce qu'il appelle le "Magic Juice" pour éviter d'être déplacé/de-platformed) sera la fraude la plus mortelle de l'histoire. En tant qu'initié de Wall Street, il a vu sa part de fraudes financières, mais celle-ci est différente, car "le problème avec cette fraude est qu'elle va trop loin. 220 millions d'Américains ont pris le Vaxx. Trois millions d'Américains sont handicapés, et c'est probablement plus, et ces handicaps vont continuer à augmenter."

Il ajoute : "C'est quelque chose que nous n'avons jamais vu dans l'histoire de notre pays et dans l'histoire du monde, d'ailleurs. Nous avons un produit [le vaxx] qui est si frauduleux et si mortel sur une base aiguë et qui vous tue immédiatement, mais nous ne connaissons pas encore les implications à long terme de cet impact sur la santé. C'est sinistre. Nous en aurons pour des décennies.

"Cela va changer la face du monde. Nous devons essayer de contrôler le résultat parce que des gens vont essayer d'en tirer profit, de le tourner et de le transformer en une grande réinitialisation.

"Nous n'allons pas laisser la Grande Réinitialisation se produire. Si elle se produit, elle se produira sous notre pouvoir, et nous allons prendre le contrôle et non pas quelques élites anonymes qui disent que je ne vais rien posséder et manger des insectes."

Dowd continue : "Nous avons vu, dans la seconde moitié de 2021, les compagnies d'assurance rapporter entre 25% et 40% de surmortalité dans leur branche d'assurance-vie de groupe et la raison pour laquelle la branche d'assurance-vie de groupe est importante est qu'il s'agit de polices d'assurance générale pour les entreprises, lorsque vous signez à bord, vous obtenez un capital décès de 100 à 150 000 dollars si vous êtes au niveau du vice-président.

"Et ces demandes ont explosé dans la seconde moitié de 2021 et la raison pour laquelle c'est important est que ce sont des personnes en âge de travailler, ce sont des personnes qui ont un emploi et un bon travail, elles ne font pas d'overdose de Fentanyl, elles ne décident pas de se suicider en même temps, elles ne manquent pas leurs traitements contre le cancer - et tout ce bruit. Ce sont les excuses pour couvrir ce qui se passe dans les entreprises américaines.

"Les compagnies d'assurance ont vu ces pertes. Je les ai vues. J'ai aussi regardé les entreprises de pompes funèbres, leurs affaires sont excellentes. Ce sont des valeurs de croissance, maintenant. Au premier trimestre, la situation s'est stabilisée, mais la surmortalité reste de 20 %. Les chiffres du CDC, des pompes funèbres et des compagnies d'assurance le confirment.

"Nous ne parlons même pas des handicaps associés à cette maladie... Mon analyste d'assurance de Wall Street a découvert une base de données de statistiques du ministère du Travail qui a montré - c'est une enquête sur les ménages, donc c'est assez propre et pur ; ils n'ont pas de raison de se plaindre, parce qu'ils posent simplement des questions et ils ont demandé si les gens avaient des personnes handicapées dans leur ménage et ce nombre a augmenté de 3 millions depuis que les vaccins sont entrés en vigueur et le taux de changement est assez alarmant et il se maintient à ce niveau. Nous avons donc des décès et des blessures à un niveau soutenu, en ce moment même.

"C'est un désastre, d'un point de vue humanitaire. C'est un désastre, d'un point de vue économique. Si vous vous demandez ce qui cause une grande partie de l'inflation, non seulement les politiques de Biden, les politiques énergétiques de l'UE et la guerre en Ukraine en sont la cause, mais nous avons aussi des gens dans la population active qui ne peuvent pas travailler. Cela entraîne des pénuries dans la chaîne d'approvisionnement, qui provoquent toutes sortes de goulots d'étranglement... C'est donc un désastre sur de nombreux fronts."

Ajoutez à cela les quelque 10 millions d'immigrants illégaux qui ont traversé la frontière au cours des 18 derniers mois et vous obtenez un désastre humanitaire et économique comme nous n'en avons jamais vu, c'est-à-dire l'"ouragan économique" auquel le PDG de JPMorgan-Chase, Jamie Dimon, a fait référence la semaine dernière et pour lequel il a été lourdement censuré par ses collègues de l'Establishment.

M. Dowd explique que la fraude aux titres adossés à des créances hypothécaires qui a provoqué la crise financière mondiale de 2008-2009 n'a jamais disparu, mais qu'elle a été balayée sous le tapis lorsque les banques centrales des États-Unis, de l'Union européenne et du Japon les ont rachetés et que nous vivons depuis lors dans une "économie zombie"*.

Il déclare : "Ce qui se passe, c'est que nous sommes fondamentalement à la fin de la super-bulle. ...Nous allons devoir mettre en place un nouveau système économique... et ce qui est en train de se passer, c'est l'effondrement de [l'ancien système]. Les défauts de paiement arrivent, et ils vont d'abord commencer dans d'autres pays avant de se propager ici... Ce sera un désastre, et nous allons assister à un grand nombre de défauts de paiement, de faillites et d'effondrements de l'économie...

"99,9% du monde ne sait pas que le contrat social a été rompu. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que tous les droits, la sécurité sociale, les retraites - et il y en a beaucoup en Europe - ont disparu. Ils ne seront pas payés. Voilà l'essentiel."

S'il y a un bon côté à tout cela, M. Dowd dit qu'il ne croit pas que ceux qui ont mis en œuvre ce génocide par le vaxx pourront s'en tirer. Il ne pense pas que ces personnes puissent échapper à leur responsabilité grâce à leur immunité. C'est un génocide. Ils ont clairement misé sur le fait que le système juridique était totalement hors service, mais il ne pense pas qu'il soit si avancé que cela soit le cas.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com.

Source: https://www.lewrockwell.com/2022/06/no_author/cv19-vaxx-deadliest-fraud-in-history-edward-dowd/

Et merci à Paul Craig Roberts: https://www.paulcraigroberts.org/2022/06/13/covid-vaccination-is-the-deadliest-fraud-in-history/

* NDLR: Naturellement, car il ne s'agit plus d'économie, au vrai sens du terme, mais de "chresmatique" (Aristote): l'art de produire de l'argent, en particulier avec l'usure.

Lire la suite

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)

13 Juin 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Mexique, #Religion, #Poésie, #Sor Juana Inés de la Cruz

Gracias a Doña Maria Poumier para citarla y hacerla conocer:

https://plumenclume.org/blog/820-la-fin-du-regne-de-medee

Soeur Juana de la Cruz (1648/1651 - 1695, Mexique) par Miguel Cabrera (détail), 1750. Religieuse et femme de Lettres mexicaine.

Soeur Juana de la Cruz (1648/1651 - 1695, Mexique) par Miguel Cabrera (détail), 1750. Religieuse et femme de Lettres mexicaine.

https://es.wikipedia.org/wiki/Sor_Juana_In%C3%A9s_de_la_Cruz

"Elle a passé son enfance entre Amecameca, Yecapixtla, Panoaya - où son grand-père avait une hacienda - et Nepantla. Elle y a appris le nahuatl auprès des habitants des haciendas de son grand-père, où l'on cultivait le blé et le maïs. Le grand-père de Sor Juana est mort en 1656, et sa mère a donc repris les rênes des fermes. Elle a également appris à lire et à écrire à l'âge de trois ans, en prenant des leçons avec sa sœur aînée en cachette de sa mère. Elle a rapidement développé un goût pour la lecture et l'écriture.

Visite de l'hacienda Panoaya: https://www.youtube.com/watch?v=dwAkChy6jXk

Elle prend rapidement goût à la lecture, car elle découvre la bibliothèque de son grand-père et se passionne pour les livres. Elle apprend tout ce qui est connu à l'époque, c'est-à-dire qu'elle lit les classiques grecs et romains et la théologie du jour. Sa soif de savoir était telle qu'elle a essayé de persuader sa mère de l'envoyer à l'université déguisée en homme, car les femmes n'étaient pas autorisées à y assister. On raconte que lorsqu'elle étudiait une leçon, elle se coupait un bout de cheveux si elle ne l'avait pas apprise correctement, car il ne lui semblait pas juste que la tête soit couverte de beauté si elle manquait d'idées. À l'âge de huit ans, entre 1657 et 1659, elle a gagné un livre pour une loa* composée en l'honneur du Saint-Sacrement, selon son biographe et ami Diego Calleja. Il note que Juana Inés s'est installée à Mexico dès l'âge de huit ans, bien que des informations plus fiables indiquent qu'elle ne s'y est pas installée avant l'âge de treize ou quinze ans."

https://es.wikipedia.org/wiki/Sor_Juana_In%C3%A9s_de_la_Cruz

* Une loa était une courte pièce de théâtre en honneur à l'époque du Siècle d'Or espagnol.

Diego Rivera: "La gran Tenochtitlan". Peinture murale, Mexico (détail).

Diego Rivera: "La gran Tenochtitlan". Peinture murale, Mexico (détail).

I  
TLA YA TIMOHUICA
TOTLAZO ZIHUAPILLI
MACA AMMO, TONANTZIN
TITECHMOILCAHUILIZ
Si ya te vas
nuestra amada señora
no, madre nuestra
tú de nosotros no te olvides
II  
MA NEL IN ILHUICAC
HUEL TIMOMAQUILIZ
¿AMO NOZO QUENMAN
TIC MOTLALNAMICTIZ?
Aunque en el Cielo
mucho te alegrarás
¿no acaso alguna vez
Harás memoria?
III  
IN MOAYOLQUE MOCHTIN
HUEL MOTILINIZQUE
TLACA AMMO, TEHUATZIN
TIC MOMATLANILIZ
Todos tus devotos
podrán ser llevados arriba
y si no, Tú
con tu mano los alzarás
IV  
CA MITZTLACOMATI
MOTLAZO PILTZINTLI,
MAC TEL, IN TEPAMPA
XIC MOTLATLAUHTILI
Pues te quedó agradecido
tu amado hijo,
sea, pues, por la gente
suplícale
V  
TLACA AMMO QUINEQUI,
XIC MOILNAMIQUILI
CA MONACAYOTZIN
OTICMOMAQUITI
Y si no quiere
recuérdale
que tu carne
tú le diste
VI  
MOCHICHIHUALAYO
OQUIMOMITILI
TLA MOTEMICTIA
IHUAN TETEPITZIN
Tu leche
él bebió
ya si soñaba
también pequeñito
VII  
MA MOPAMPANTZINCO
IN MOAYOLCATINTIN
IN ITLA POHPOLTIN
TICTOMAC HUIZQUE
Que por tu mediación
tus devotos
los faltos de algo
nos haremos merecedores
VIII  
TOLATTACOL MOCHTIN
TIOLOLQUIZTIQUE,
ILHUICAC TIAZQUE,
TIMITZITTALIZQUE
Nuestros pecados todos
echaremos a rodar
al cielo iremos
te veremos
IX  
IN CAMPA CEMICAC
TIMONEMITILIZ
CEMICAC MOCHIHUAZ
IN MONAHUATILTZIN.
Donde para siempre
vivirás
para siempre se hará
tu mandato.

Si tu pars
Notre Dame bien-aimée/Tonantzin
non, notre mère
ne nous oublies pas.

Bien que dans le ciel
tu te réjouiras grandement
Ne serait-ce qu'une fois
te souviendras-tu un jour ?

Tous tes fidèles
peuvent être élevés
et sinon, toi
de ta main, tu les élèveras

Puisque qu'il te fut reconnaissant
ton fils bien-aimé,
par conséquent, pour le peuple
Implores-le

Et s'il ne veut pas
Rappelle-lui
que ta chair
Tu la lui as donnée

Ton lait
il l'a bu
Et il a rêvé
même  petit garçon

Que par ta médiation
tes fidèles
s'ils manquent de quelque chose
nous serons dignes

Tous nos péchés
s'effaceront
nous irons au paradis
nous te verrons

Là où pour toujours
tu vivras
pour toujours, il sera fait
selon ta volonté.

 

Trad. provisoire: POC

Explication grammaticale du poème écrit en nahuatl par la Soeur Juana Inés de la Cruz:

E. Fácil es deducir, que si NONANTZIN es mi amada madre, en TONANTZIN, TO significa nuestra (o nuestro).
F. Desde luego, la terminación -TZIN, ya antes abordada, es aquí de veneración. Véase también párrafos II: TEHUANTZIN= tú reverencial y amoroso; parráfo IV, PILTZINTLI, que significa hijito, hijillo; párrafo V, MONACAYOTZIN, que se conforma de MO=tu, NACATL=carne, YOTL=cualidad, esencia de, es decir, la esencia de tu venerada carne; TETEPITZIN, donde TEPITL es pequeño, chico, y la duplicación de la primera sílaba (abordaremos esto en otro machiotl) expresa un énfasis de intensidad (nótese la influencia muy probable del náhuatl en el chiquititito, del español mexicano-centroamericano) y el sufijo -TZIN añade amor, veneración. Significa, pues: amadísimo chiquitito; párrafo VII, MOPAMPATZINCO: MO = tu, PAMPA significa por, (a) causa, en otro modo: por tu causa, a causa tuya. En náhuatl es posible decir, pues, por tu venerable/muy amada causa; párrafo IX, MONAHUATILTZIN, aquí, MO nuevamente significa tu, NAHUATILLI se traduce como ley, regla, mandato, deber.

Source: http://comunidad.ulsa.edu.mx/public_html/publicaciones/onteanqui/b13/literatura.htm

La Vierge de Guadalupe. Selon la légende, la Vierge serait apparue à un indigène mexicain, Juan Diego Cuauhtlatoatzin,  à l'emplacement d'un temple à la déesse de la Terre-Mère Tonantzin détruit par les Espagnols. Aujourd'hui sa dévotion est générale en Amérique hispanique et s'étand même dans le monde, comme N.D. de Lourdes.

La Vierge de Guadalupe. Selon la légende, la Vierge serait apparue à un indigène mexicain, Juan Diego Cuauhtlatoatzin, à l'emplacement d'un temple à la déesse de la Terre-Mère Tonantzin détruit par les Espagnols. Aujourd'hui sa dévotion est générale en Amérique hispanique et s'étand même dans le monde, comme N.D. de Lourdes.

Une image de la Vierge de Guadalupe accrochée dans une boutique au Pérou. La dévotion à la V. de G. s'y répand beaucoup depuis quelques années. On voit son image reproduite sur les taxis, les camions, sur les boîtes de bougies, etc. Photo: Pierre-Olivier Combelles.

Une image de la Vierge de Guadalupe accrochée dans une boutique au Pérou. La dévotion à la V. de G. s'y répand beaucoup depuis quelques années. On voit son image reproduite sur les taxis, les camions, sur les boîtes de bougies, etc. Photo: Pierre-Olivier Combelles.

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)
Statue de Tonantzin, la déesse aztèque de la Terre Mère. Museo nacional de Intervenciones. Ville de Mexico.

Statue de Tonantzin, la déesse aztèque de la Terre Mère. Museo nacional de Intervenciones. Ville de Mexico.

Des déesses telles que la " Terre mère ", la " Déesse de la subsistance ", la " Grand-mère honorée ", le " Serpent ", la " Porteur de maïs " et la " Mère du maïs " peuvent toutes être appelées Tonantzin, car il s'agit d'un titre honorifique comparable à " Notre Dame " ou " Notre Grande Mère ". D'autres noms indigènes (nahuatl) incluent Chicōmexōchitl [tʃikˌoːmeˈʃóːtʃitɬ] (littéralement "Sept fleurs") et Chālchiuhcihuātl [ˌtʃaːɬtʃiʍˈsíwaːtɬ] (littéralement "Femme d'émeraude/de jade"). Une "Tonāntzin" était honorée lors de la fête mobile de Xōchilhuitl [ʃoːˈtʃíɬwitɬ].

https://en.wikipedia.org/wiki/Tonantzin

Grâce à l'apparition inventée de Notre-Dame de Guadalupe sur la colline de Tepeyac, où le temple de Tonantzin Coatlaxopeuh ("Notre-Dame" qui émerge de la région de la lumière comme l'Aigle du feu) avait été détruit par les prêtres espagnols, ceux-ci ont l'ont fait reconnaître aux indigènes, remplaçant ainsi culte "païen" immémorial par une superstition chrétienne. Le problème, c'est que celle-ci n'avait pas le même sens que le premier. Toute la dimension cosmique en était et en reste toujours absente. Mais comme les omniprésentes grottes de Lourdes, on voit fleurir maintenant partout l'image de la Vierge de Guadalupe...

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)

"Le Nican mopohua est un récit manuscrit rédigé en nahuatl des Apparitions mariales de la Vierge Marie au Mexique. Nican mopohua (qui peut être traduit ici par « Ici est narré ») n'est pas un titre mais correspond aux deux premiers mots du récit dont l'auteur serait Antonio Valeriano, un contemporain du voyant Juan Diego."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nican_mopohua

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juan_Diego_Cuauhtlatoatzin?tableofcontents=0

Éminente religieuse et femme de Lettres mexicaine, Sœur Juana Inés de la Cruz écrivait aussi en nahuatl, par amour pour cette langue si belle, semble t-il. Que savait-elle de l'histoire ancienne du Mexique, des Aztèques et des admirables civilisations indigènes et de leurs religions ? Il est troublant que dans ce poème à la Sainte Vierge, elle emploie le nom "Tonantzin" qui était celui de la déesse-mère aztèque, dont le culte se célébrait dans un temple situé sur une colline de Mexico, détruit par les Espagnols et remplacé par une église catholique. Les Espagnols ont christianisé tout ce qu'ils n'ont pas pu détruire des religions indigènes.

P.O.C.

Sur le même sujet et sur le même blog, consulter aussi:

https://pocombelles.over-blog.com/2022/02/une-tragique-meprise.html

https://pocombelles.over-blog.com/tag/mexique/

Sans oublier l'ouvrage, essentiel pour comprendre l'Amérique coloniale, du P. Ernesto Cardenal: "Homenaje a los Indios americanos" (1969):

https://www.persee.fr/doc/ameri_0982-9237_1988_num_3_1_931

Moi, ce que j'adore, de Sor Juana, outre les sonnets parfaits, c'est l'auto sacramental "el divino Narciso", avec Centeotl = Narcisse = Christ, qui nous nourrit avec sa chair (le maïs). Absolument génial, léger, profond, constructeur. Narcisse = le Christ, c'était déjà un mythe alexandrin, Narcisse, la beauté divine, voulant se confondre avec son reflet, et se noyant en sacrifice pour l'humanité.

Maria Poumier à P.-O. Combelles.

https://www.cervantesvirtual.com/obra-visor/el-divino-narciso--0/html/35d3e709-89db-4ea2-a2da-5813574edb00_2.html

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)
À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)

LES ŒUVRES DE Sr. JUANA INÉS DE LA CRUZ

 

"Desde el año 1680 hasta el 1688 Sor Juana vivió una época de gran producción literaria, en el que abundan sus admirables sonetos, endechas, glosas, quintillas, décimas, redondillas, ovillejos amorosos, religiosos, filosóficos y satíricos, numerosos romances y otras composiciones. En los villancicos, quizá uno de los aspectos menos estudiados de su obra, despliega su mayor riqueza.

https://www.infobae.com/america/mexico/2021/12/25/los-villancicos-navidenos-que-escribio-sor-juana-ines-de-la-cruz/
Obras de todo género y tipo, cortesanas y religiosas, se van acumulando en su producción. Comedias de enredo, como Los empeños de una casa y La segunda celestina, escrita con Agustín Salazar y Torres; comedia mitológica, como Amor es más laberinto, escrita en colaboración con Juan de Guevara; tres autos sacramentales, El divino narciso, El cetro de José y El mártir del sacramento, en los que usando la poética de Calderón de la Barca nunca desmerece de su modelo, en las loas que preceden a los dos primeros autos mencionados se reitera la relación de los sacrificios humanos aztecas con la eucaristía, concediéndole derecho de existencia a la religión de los antiguos mexicanos.
Primero Sueño es un extraordinario poema en forma de silva de 975 versos en el que rivaliza con el Góngora de las Soledades.
Gracias  a la condesa de Paredes, se publicó en España Inundación Castálida, el primer volumen reunía sus doce primeras loas y se publicó en Madrid en 1669, y el segundo volumen en la ciudad de Sevilla en 1692.
La obra de Sor Juana comprende Poesías líricas, dramáticas, alegóricas, sacras, festivas y populares.
* Al que ingrato me deja (Al que ingrato me deja busco amante)
* Amor inoportuno (Dos dudas en que escoger)
* Ante la ausencia (Divino dueño mío,)
* Cogióme sin prevención
* De amor y de discreción (Esta tarde, mi bien, cuando te hablaba,)
* Día de Comunión (Amante dulce del alma,)
* Dime vencedor rapaz
* Envía una rosa a la virreina (Ésa, que alegra y ufana)
* Este amoroso tormento
* Estos versos, lector mío
* Excusándose (Pedirte, señora, quiero)
* Expresa los efectos (Traigo conmigo un cuidado)
* Finjamos que soy feliz
* Letras para cantar (Hirió blandamente el aire)
* Nacimiento de Cristo (De la más fragante rosa)
* Oración (traducida) (Ante tus ojos benditos)
* Primero Sueño (Piramidal, funesta, de la tierra)
* Pues estoy condenada
* Redondillas (Hombres necios que acusáis)
* Sentimientos de ausente (Amado dueño mío,)
* Teme que su afecto (Señora, si la belleza)
* Ya que para despedirme
En su basta producción hay unas seis decenas de Romances, sacros y amorosos; numerosas Décimas y Sonetos, con temas muy variados como los son:
* A su retrato (Soneto CXLV) (Este que ves, engaño colorido,)
* A una Rosa (Rosa divina, que en gentil cultura)
* Al que, ingrato me deja, busco amante
* Detente sombra (Detente, sombra de mi bien esquivo,, también titulada: Fantasía contenta con amor decente)
* Esta tarde, mi bien (Esta tarde, mi bien, cuando te hablaba,)
* Feliciano me adora y le aborrezco
* Insinua su aversion a los vicios (En perseguirme, Mundo, ¿Qué interesas?)
* La sentencia de Justo (Firma Pilatos la que juzga ajena)
* Verde embeleso (Verde embeleso de la vida humana,)
De carácter sacro son los villancicos, pequeñas composiciones de tono religioso que se entonaban ne Navidad, la Asunción y la Concepción. También escribió temas vernáculos que se cantaban en las iglesias como parte de la función coral, llamados las Letras.
Una treintena de Loas, la mayoría escritas en alabanza de personajes de la corte. Sus piezas dramáticas profanas son dos; Los empeños de una casa, comedia de capa y espada, y Amor es más laberinto, obra culterana.
En prosa escribió, Neptuno alegórico, Explicación del arco, Razón de la fábrica alegórica y aplicación de la fábula, Carta atenagórica y Respuesta a Sor Filotea de la Cruz.
Sor Juana dominó el latín y dejaron huella en su formación dos pilares de la cultura clásica; la filosofía aristotélica y la mitología. Hay en su obra numerosas alusiones al paisaje, la gastronomía y los indios mexicanos, y aun compuso breves alabanzas en lengua náhuatl."

Source: https://nepantla.mx/sor-juana-ines/obra/

Traduction française:

De 1680 à 1688, Soeur Juana a vécu une période de grande production littéraire, au cours de laquelle elle a écrit de nombreux sonnets admirables, des endechas, des glosas, des quintillas, des décimas, des redondillas, des ovillejos amoureux, religieux, philosophiques et satiriques, de nombreux romans et d'autres compositions. C'est dans les chants de Noël, peut-être l'un des aspects les moins étudiés de son œuvre, qu'il déploie sa plus grande richesse.

https://www.infobae.com/america/mexico/2021/12/25/los-villancicos-navidenos-que-escribio-sor-juana-ines-de-la-cruz/
Des œuvres de tous genres et types, courtoises et religieuses, s'accumulent dans sa production. Comedias de enredo, comme Los empeños de una casa et La segunda celestina, écrites avec Agustín Salazar y Torres ; comédie mythologique, comme Amor es más laberinto, écrite en collaboration avec Juan de Guevara ; trois autos sacramentales, El divino narciso, El cetro de José et El mártir del sacramento, dans lesquelles, en utilisant la poétique de Calderón de la Barca, elle ne s'écarte jamais de son modèle, dans les loas qui précèdent les deux premiers autos mentionnés, elle réitère la relation des sacrifices humains aztèques avec l'Eucharistie, accordant à la religion des anciens Mexicains un droit d'existence.
Le premier Sueño est un extraordinaire poème en forme de sylla de 975 vers dans lequel il rivalise avec la Góngora des Soledades.
Grâce à la comtesse de Paredes, l'Inundación Castálida a été publiée en Espagne, le premier volume regroupant ses douze premières loas et ayant été publié à Madrid en 1669, et le second volume dans la ville de Séville en 1692.
L'œuvre de Sor Juana comprend des poèmes lyriques, dramatiques, allégoriques, sacrés, festifs et populaires.
* Al que ingrato me deja (A celui qui me laisse ingrat, je cherche un amant).
* Amor inoportuno (Dos dudas en que escoger) (Deux doutes dans lesquels choisir)
* Avant l'absence (Divin maître à moi,)
* Il m'a pris sans prévention
* D'amour et de discrétion (Cet après-midi, mon bon, quand je te parlais,)
* Jour de la Communion (Doux amant de l'âme,)
* Dis-moi le conquérant rapace
* Envoyer une rose à la vicereine (Celle qui se réjouit et exulte)
* Ce tourment d'amour
* Ces versets, mon lecteur
* S'excuser (Pour vous demander, madame, je veux)
* Exprimer les effets (j'apporte avec moi un soin)
* Faisons semblant d'être heureux
* Paroles à chanter (Doucement blessé l'air)
* Naissance du Christ (De la rose la plus parfumée)
* Prière (traduite) (Devant vos yeux bénis)
* Premier rêve (Pyramidal, maléfique, de la terre)
* Car je suis condamné
* Redondillas (Hommes stupides qui accusent)
* Sentiments de l'absent (Mon cher propriétaire,)
* Craignez que votre affection (Dame, si beauté)
* Comme pour dire au revoir
Dans sa vaste production, on trouve environ six douzaines de romances, sacrées et amoureuses ; de nombreux dixièmes et sonnets, aux thèmes très variés, comme les suivants :
* A su retrato (Soneto CXLV) (Este que ves, engaño colorido,)
* A une rose (Rosa divina, que en gentil cultura)
* A celui qui, ingrat, me quitte, je cherche un amant
* Detente sombra (Detente, sombra de mi bien esquivo, également intitulé : Fantasía contenta con amor decente)
* Cet après-midi, mon bon (Cet après-midi, mon bon, quand je te parlais,)
* Feliciano m'adore et je le déteste.
* Elle fait allusion à son aversion pour les vices (En me poursuivant, Monde, Qu'est-ce qui t'intéresse ?).
* La sentence de Justus (Pilate signe celui qui juge les autres)
* Verde embelesmo (L'enlèvement vert de la vie humaine,)
De nature sacrée sont les villancicos, petites compositions à tonalité religieuse qui étaient chantées à Noël, à l'Assomption et à la Conception. Elle a également écrit des chansons vernaculaires qui étaient chantées dans les églises dans le cadre de la fonction chorale, appelées les Letras.
Elle a écrit une trentaine de loas, la plupart à la gloire de personnages de la cour. Elle a écrit deux pièces profanes : Los empeños de una casa, une comédie de cape et d'épée, et Amor es más laberinto, une œuvre littéraire.
En prose, elle a écrit Neptuno alegórico, Explicación del arco, Razón de la fábrica alegórica y aplicación de la fábula, Carta atenagórica et Respuesta a Sor Filotea de la Cruz.
Sor Juana parlait couramment le latin, et deux piliers de la culture classique, la philosophie et la mythologie aristotéliciennes, ont marqué son éducation. Son œuvre contient de nombreuses allusions au paysage, à la gastronomie et aux Indiens du Mexique, et elle a même composé de courts éloges en langue nahuatl."

 

Soeur Juana Inés de la Cruz a composé aussi des œuvres pour la musique. Ces Villancicos ont été mises en musique, principalement en Bolivie, au XVIIIe siècle:

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)

Villancicos de Sor Juana Inés de la Cruz, musicalizados en Bolivia en el siglo XVIII. α. Comentario inicial (Ernesto de la Peña) 00:00 01. A este edificio célebre 05:27 02. A La cima, al monte, a la cumbre 08:06 03. Oíd el concierto 13:00 04. Dios y Josef apuestan 18:05 05. Sonoro clarín del viento 21:04 06. Los que tienen hambre 25:30 07. Fuego, fuego, que el templo se abrasa 28:57 08. Queditito, airecillos 32:00 09. Por celebrar del infante 35:44 10. Ah de las mazmorras 39:58 11. Venid mortales, venid a la audiencia 43:42 12. Vengan pues hoy a la mesa 48:00 13. Los que tienen hambre 51:50 14. Si Dios se contiene 55:46 15. Escuchad dos sacristanes 58:10 16. Las flores y las estrellas 1:02:54 ω. Comentario final (Ernesto de la Peña) 01:07:53

"A éste edificio célebre" fue escrito por Sor Juana Inés de la Cruz con motivo de la consagración, en 1690, del convento de San Bernardo de México. Los villancicos de Sor Juana circularon por todo el imperio colonial hispánico, desde Madrid hasta Filipinas. Juana Inés de Asbaje y Ramírez de Santillana es considerada la última gran poeta del Siglo de Oro español.

Traduction:

"À cet édifice célèbre" a été écrit par Sor Juana Inés de la Cruz à l'occasion de la consécration, en 1690, du couvent de San Bernardo au Mexique. Les chants de Soeur Juana ont circulé dans tout l'empire colonial espagnol, de Madrid aux Philippines. Juana Inés de Asbaje y Ramírez de Santillana est considérée comme le dernier grand poète du Siècle d'Or espagnol.

Octavio Paz: "Sor Juana Inés de la Cruz se hizo monja para poder pensar"


El poeta mexicano presentó su libro en la Universidad Autónoma de Madrid

https://elpais.com/diario/1982/11/04/cultura/405212404_850215.html

 

À propos de la Soeur Juana Inés de la Cruz et de son "Poème à Tonantzin" (Sor Juana Inés de la Cruz: Poema a Tonantzin)
Lire la suite

Akira Miyawaki: Societal values vs Competition values

12 Juin 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Asie, #Environnement, #Forêt, #Japon, #Philosophie, #Société

 The Healing Power of Forests: The Philosophy Behind Restoring Earth's Balance with Native Trees by Akira Miyawaki, Elgene O. Box.

The Healing Power of Forests: The Philosophy Behind Restoring Earth's Balance with Native Trees by Akira Miyawaki, Elgene O. Box.

Akira Miyawaki: Societal values vs Competition values
Lire la suite

Infertility: a diabolical agenda (film, Children's Health Defense)

11 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Children's Health Defense, #Dépopulation, #Robert F. Kennedy Jr, #Afrique, #Opération Coronavirus

Infertility: a diabolical agenda (film, Children's Health Defense)
Infertility: a diabolical agenda (film, Children's Health Defense)
p. 25

p. 25

p. 26

p. 26

Note de bas de page

Note de bas de page

Extraits de l'article de P.O. Combelles et Katia Humala-Tasso: Flore et faune d'une vallée de la cordillère des Andes méridionales du Pérou. Le Courrier de la Nature N°226, mai-juin 2006.

https://www.snpn.com/lecourrierdelanature/

On comprend parfaitement que la campagne mondiale de "vaccinations" contre le COVID se situe dans la lignée des vaccinations abortives et stérilisantes, sous toutes sortes de prétextes, dans les pays du "Tiers-Monde", comme ici au Pérou. Mais aujourd'hui, c'est la population mondiale qui est visée, sans distinction de pays. C'est une guerre tous azimuts contre l'humanité, contre la femme et contre la vie. Et ce sont les mêmes menteurs et criminels qui détruisent impitoyablement la nature dont nous faisons partie. Il ne faut jamais oublier que "Bill Gates of Hell", le principal financeur de l'OMS, une institution qui sert aujourd'hui des intérêts privés, appartient à une famille de millionnaires malthusiens génocidaires.

Capture d'écran du film, minute 04:33. Cette référence est la même que celle que j'avais utilisée dans mon article de 2006 à propos du Pérou. Talwar était l'inventeur d'une technique de vaccination abortive en Inde élaborée à New Delhi à l'instigation des USA qui avaient conditionné une aide (financière et ou almimantaire) à l'Inde, alors gouvernée par Indira Gandhi, à l'application d'un programme de limitation de la population.

Capture d'écran du film, minute 04:33. Cette référence est la même que celle que j'avais utilisée dans mon article de 2006 à propos du Pérou. Talwar était l'inventeur d'une technique de vaccination abortive en Inde élaborée à New Delhi à l'instigation des USA qui avaient conditionné une aide (financière et ou almimantaire) à l'Inde, alors gouvernée par Indira Gandhi, à l'application d'un programme de limitation de la population.

Capture d'écran. Minute 05:02

Capture d'écran. Minute 05:02

Sur le même sujet:

Maria Poumier: La fin du règne de Médée ?

https://plumenclume.org/blog/820-la-fin-du-regne-de-medee

Sébastien Renault: "Comment prévenir la prochaine pandémie selon Bill Gates of Hell

https://plumenclume.org/blog/821-comment-prevenir-la-prochaine-pandemie-selon-bill-gates-of-hell

Lire la suite
Lire la suite

Colonel-général Leonid Ivashov: Jour de l'équinoxe de printemps (23 mars 2021)

11 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Général Leonid Ivashov, #Russie, #Opération Coronavirus

UNE IMAGE DE LA RUSSIE RÉELLE

loin de la désinformation anti-russe ou pro-gouvernement russe

Colonel-général Leonid Ivashov: Jour de l'équinoxe de printemps (23 mars 2021)

Jour de l'équinoxe de printemps
23.03.2021

Colonel-général Leonid Ivashov

 

Les nouvelles sont une chose pire qu'une autre...

Le jour de l'équinoxe de printemps - 20 mars 2021 - j'ai analysé le contexte informationnel dans lequel nous vivons chaque jour.

Des amis m'ont envoyé par e-mail des recommandations se promenant sur Internet, comment se comporter en ce jour, qui devrait être favorable à tous égards, il suffit de se détendre, de se relaxer, de faire des vœux et de souhaiter l'avenir, car tous les souhaits se réaliseront certainement. J'ai éteint mon ordinateur et allumé la télévision, m'attendant à voir quelque chose de bon et d'intéressant sur l'écran. D'autant plus que le soleil brillait sur Moscou le matin et qu'une odeur de chaleur printanière flottait dans l'air.

Mais, hélas : le fil des nouvelles à la télévision n'a apporté aucune bonne et joyeuse chose. Et toutes les sphères vitales de l'humanité et de la Russie sont enveloppées de négativité. Des volcans sont entrés en éruption, de l'Islande (un volcan silencieux depuis 6 000 ans s'est mis à parler) au Kamtchatka ; de graves tremblements de terre, dont le plus fort au Japon ; en Europe, les partisans de la vaccination s'opposent aux opposants à la vaccination ; les gouvernements imposent ou prolongent les quarantaines dans le cadre de la troisième vague pandémique ; les voyages entre pays deviennent plus stricts ; certains pays, dont Israël, sont les premiers à passer des passeports traditionnels aux passeports "vaccinés". Et d'autres "joies" similaires dans le monde.

L'actualité russe le jour du solstice de printemps est une chose pire qu'une autre : De plus, un volcan au Kamtchatka crache de la lave, des cendres et des roches, et dans l'ensemble du pays, la réalité est habituelle : incendies (à Moscou, le Kremlin Izmailovsky est en feu, un incendie à Khimki est éteint), dans la région de Saratov, une rupture de canalisation et une marée noire, dans le golfe de Finlande, le sauvetage annuel des pêcheurs de la banquise, la destruction habituelle des maisons et des bâtiments délabrés (d'avant-guerre), la chute des murs, un autre empoisonnement des enfants à l'école avec des petits déjeuners gratuits. Plus l'arrestation et la détention d'un autre gouverneur pour un pot-de-vin de 35 millions de roubles (oblast de Penza). Et ainsi de suite.

C'est la même chose en politique étrangère : l'Ukraine n'applique pas les accords de Minsk, Biden est un russophobe, l'OTAN est une terrible menace, presque COVID-19, tout le monde nous fait du mal. Je suis passé au sport - le biathlon, très populaire. Nos athlètes concourent dans des uniformes sans aucun signe d'appartenance à la Fédération de Russie, le drapeau russe et les autres symboles d'État sont interdits, mais les athlètes courent et tirent même. Guberniev dit pompeusement que Garanichev a une chance de gagner même la 8ème place. Mais il n'est arrivé qu'en 21e position. Et son collègue après la course dit presque solennellement dans son interview avec le correspondant qu'il était bien préparé pour la course, mais que le vent était quelque peu inhabituel. Le reportage sur les courses se termine par la démonstration de la vaccination contre le covid par Anton Shipulin, notre leader en biathlon. Tout va bien ici, la publicité pour le vaccin n'est pas une mauvaise affaire de nos jours.

L'économie, elle aussi, n'a rien de décent : les prix du pétrole baissent, Nord Stream 2 est bloqué par les Américains, le dollar et l'euro augmentent par rapport au rouble. Et le seul succès de la télévision russe (Russia-24) est la vaccination de la population du pays et la phrase de Mme Merkel selon laquelle l'Allemagne pourrait envisager d'acheter le vaccin "russe". La chaîne de télévision Zvezda fait également état, presque solennellement, de centaines de milliers de militaires "vaccinés". Ne trouvant (pour moi-même) rien de joyeux à la télévision, j'ai commencé à lire ce que mes collègues m'envoyaient. La première est une publicité des "covidniks" de Moscou sur la nécessité de la vaccination. L'horreur ! Les vampires aux crocs saillants sont ceux qui n'ont pas été vaccinés ; ils mordront ceux qui ont été vaccinés, portant avec eux la menace mortelle. Et cela est revendiqué, selon la publicité, par un médecin en blouse blanche. De plus, la publicité est jouée par de vraies personnes, apparemment des acteurs. Et ceci est sur le site web du bureau du maire de Moscou. N'est-ce pas satanique ? Et pas pour la santé des habitants de la capitale, pour l'argent dans les poches de quelqu'un.

J'ai écouté et lu les prises de position de spécialistes réputés et respectables de la médecine, Leonid Roshal, président de la chambre médicale nationale ("il faut punir ceux qui sèment la panique autour du coronavirus, il n'est pas plus terrible que la grippe habituelle") et Igor Gundarov "Le secret du taux de natalité" ("la principale raison de l'extinction de la Russie et de la demi-décadence de la nation est le déclenchement d'une guerre psychologique contre la population"). Ce sont des personnes de haut niveau scientifique, avec une grande expérience des activités pratiques, elles voient la fausseté de la soi-disant pandémie et en parlent ouvertement. Mais les "politiciens au pouvoir" ne les écoutent naturellement pas, car ils ne sont même pas des politiciens, mais des colporteurs cupides.

Plus d'informations. Ils nous ont envoyé des copies des décisions et décrets des gouverneurs, encore une fois, sur les mesures de renforcement du régime pandémique et de restriction des droits et libertés des citoyens. Je ne m'y attarderai pas, ils sont de la même veine que ceux de la télévision. Mais je vais citer un ordre (du chef de l'administration du district de Barabinskiy de la région de Novossibirsk) dans son intégralité, avec des erreurs grammaticales.

"Aux responsables des institutions, entreprises, organisations (circulaire)

Je porte à votre connaissance, qu'en exécution du Décret du Président de la Fédération de Russie du 02. 03. 2021 № 01 - TT et de l'Ordre du Gouverneur de la région de Novossibirsk № 1 - 1 il/elle du 03.03. 2021 formation complexe de mobilisation, pendant la période du 01.03. 2021 au 30. Sur la préparation directe de la région de Novossibirsk au passage aux conditions de guerre en cas de croissance d'une menace d'agression contre la Fédération de Russie avant l'annonce de la mobilisation dans la Fédération de Russie".

Numéro de téléphone pour les demandes de renseignements..... Rayevsky Andrey Sergeevich

Meilleures salutations

Chef du district de Barabinskiy, région de Novossibirsk
(Signé) I.V. Kutepov

Avec qui nous préparons-nous à la guerre ? Il semble qu'ils aient mené des exercices antiterroristes conjoints avec les Chinois sur notre territoire, et que le service de la Garde fédérale russe et les troupes du ministère de l'Intérieur y aient pris part. Il est peu probable que l'OTAN entre en guerre avec nous en Sibérie.

Je n'ai pas appelé le numéro de téléphone ci-dessus pour vérifier s'il s'agissait d'un faux, je décrivais simplement le jour de l'équinoxe et les "nouvelles" que nous recevons tous à des degrés divers sur une base quotidienne. Réfléchir à la manière dont le bloc d'informations affecte notre santé, notre humeur et ce qui façonne nos perspectives. En tant que militaire, je comprends ce que signifie la mobilisation et sa préparation, mais je ne peux pas comprendre ce que signifie un entraînement de six mois. Et qu'y a-t-il à former s'il n'y a pas du tout de ressources de mobilisation dans le pays, notamment dans l'industrie et l'agriculture dévastées. Il n'existe pas de plans pour l'année de référence, il n'y a pas de capacités de réserve pour le transfert d'entreprises civiles vers la production de défense et, en général, la question de la mobilisation des entreprises et des organisations du secteur privé, en particulier celles de nature transnationale, n'est pas réglementée sur le plan juridique, normatif ou pratique. Je suggère que quelque chose de plus sérieux et d'anti-russe est impliqué. A moins, bien sûr, que l'ordre émis par le chef du district soit un faux.

Comme d'habitude, je suis allé sur YouTube, j'ai écouté l'analyse puissante d'Andrei Karaulov sur la situation actuelle, qui n'apporte pas d'optimisme, car tout autour, c'est la criminalité pure ; j'ai lu d'autres auteurs, et c'est la même chose.

Je suis retourné dans mon passé. Travaillant dans l'appareil du ministre de la défense de l'URSS, D.F. Ustinov, dans les années 70, puis dirigeant le secrétariat du ministre de l'URSS pendant 7 ans, j'avais l'habitude de recevoir quotidiennement des rapports opérationnels du ministère de l'intérieur et du KGB pour un membre du Politburo du Comité central du PCUS et le ministre de la défense de l'URSS sur la situation dans le pays. Il s'agit surtout d'incidents et de crimes. J'affirme que rien de proche de la version actuelle n'a existé et ne pourrait exister en principe. Oui, chaque jour, il se passe quelque chose. Mais il n'était pas de nature systémique ; deuxièmement, des mesures drastiques ont été prises immédiatement afin d'éliminer les crimes à la racine et d'éviter qu'ils ne deviennent systémiques par nature. En examinant l'histoire millénaire de l'État russe, je peux supposer (mais je n'affirme pas, car le sujet n'a pas fait l'objet de recherches scientifiques) que, ces 30 dernières années, dans la Russie d'aujourd'hui, il y a eu beaucoup plus de crimes contre l'État, contre le peuple indigène, de pillage des richesses nationales et de trahison que dans toute l'histoire antérieure de la Russie (Rus'). Seul Eltsine a fait trois coups d'État, a livré le pays aux Américains et juré allégeance à l'Amérique, a lancé un système de gouvernement mafieux en Russie. La mafia dirige vraiment le pays et l'État est juste volé, il n'existe pas. Et jamais le pays n'a été aussi humilié qu'aujourd'hui.

Les pouvoirs en place, tant sur le plan personnel que par l'intermédiaire des médias "démocratisés", tentent de nous convaincre qu'il y a eu des périodes pires dans notre histoire, et l'Église en appelle à Dieu : Dieu n'abandonnera pas la Russie et l'aidera. Et pour quoi la Russie a-t-elle besoin d'aide ? Pour changer le gouvernement ? Ce n'est pas l'affaire de Dieu, d'ailleurs nous, bien que formellement, élisons les dirigeants et leur faisons des offrandes. Et pour ce qui est de "c'était pire", il y a des doutes. Il me semble que la Rus n'a jamais été une population aussi indifférente au sort de son pays, de sa famille et à l'avenir de ses enfants. Pas même pendant le joug tataro-mongol.

Il n'y avait rien de tel dans les territoires occupés par les Allemands. Il est vrai qu'il y a maintenant toutes sortes de gardes, de gardiens, de forces de l'ordre et de structures répressives comme la Gestapo en Russie, bien plus que ce que les Allemands avaient dans les régions occupées. Et certaines colonies pénitentiaires, comme l'indiquent les sources, sont plus effrayantes que les camps de concentration allemands. Mais l'absence de volonté de la population masculine indigène est stupéfiante. On les remplace systématiquement par des migrants, on nettoie le territoire des autochtones "superflus", on confisque les ressources vitales et les terres, on augmente la pauvreté et le chômage, on détruit l'avenir, et on s'en moque. En outre, la Constitution de la Fédération de Russie (article 3) stipule explicitement que le peuple russe multinational est responsable du destin du pays, il est la seule source de pouvoir. Mais le peuple est silencieux. Et ces solitaires, qui tentent d'éveiller la conscience des gens sans soutien de masse, sont détruits politiquement ou physiquement. Nous, le peuple indigène de Russie, disparaissons tranquillement et inexorablement en tant que sujet de l'histoire mondiale. Nous nous éteignons tranquillement. Pour la seule année 2020, le taux de natalité a chuté de 12 % par rapport à 2019.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le cosmologiste russe Sergey Alexeyevich Podolinsky était en désaccord avec le deuxième principe de la thermodynamique, la mort obligatoire du système solaire en raison de l'augmentation de l'entropie (énergie négative). Il a introduit la catégorie de "l'énergie libre". C'est l'énergie contrebalancée par l'entropie. Elle naît et se développe à partir de la beauté de la nature, de l'épanouissement, de la joie humaine, de l'activité créatrice, de l'amitié entre les hommes et la nature, entre les peuples et les civilisations, de l'énergie de l'harmonie en tout. Je l'appelle l'énergie du développement et du bonheur.

Le problème de la survie et du développement ou de la mort d'un peuple et de l'humanité dépend directement du rapport entre l'entropie négative et l'énergie libre. Et les plus hauts éclats d'énergie libre conquérant l'entropie se manifestent sous forme d'élévation spirituelle lors de grandes victoires, pas nécessairement militaires, mais aussi créatives et spirituelles. C'est ce que montre de manière convaincante I.A. Gundarov, démographe hors pair, docteur en médecine, dans sa monographie sur l'étude de la fertilité. Et surtout, les Russes "rejettent" de l'énergie émotionnelle gratuite dans l'espace lorsque la justice est rétablie et que les coupables reçoivent une punition méritée. I. Gundarov écrit que pendant le blocus allemand de Leningrad, après Stalingrad et la capture du maréchal Paulus, les habitants de Leningrad ont conçu plus d'enfants qu'en 1940. C'est la loi de la vie de tous les êtres vivants de la planète.

Aujourd'hui, nous constatons, surtout en Russie, qu'il y a de la négativité partout : vie injuste, déclin de l'intellect et de la culture, barbarie envers la nature, envers les autres, violence, guerres et autres MANIFESTATIONS. Sans triomphe ni châtiment. Tout cela engendre l'entropie, l'énergie de la mort. Et nous, pour survivre, avons besoin des victoires de la justice. Car le peuple russe a une matrice vitale de Conscience, de Sainteté et de Justice. En dehors de cette matrice, nous ne survivrons pas. Et donc nous n'avons pas d'avenir. J'étudie cette problématique plus en détail dans mon ouvrage "L'Esprit perdu" qui vient d'être publié.

Colonel-général Leonid Ivashov

Source: https://partyadela.ru/blogs/ivashov-leonid/13067/

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Lire la suite

Une enquête révèle que des personnes haut placées aux NIH ont reçu des royalties secrètes. Par Mark Tapscott (The Epoch Times)

11 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Finances, #Santé, #Société, #Politique, #USA, #Paul Craig Roberts

Une enquête révèle que des personnes haut placées aux NIH ont reçu des chèques de redevance secrets.
Par Mark Tapscott
8 juin 2022

 

Les bénéficiaires de royalties secrètes qui occupent des rôles clés au sein des National Institutes for Health (NIH) ont été révélés par l'organisme de surveillance gouvernementale à but non lucratif Open the Books.

Grâce à la loi fédérale sur la liberté d'information (FOIA), Open the Books a découvert que des paiements totalisant plus de 134 millions de dollars ont été versés à plus de 1 600 cadres, scientifiques et chercheurs des NIH par des entreprises extérieures, que l'on pense être principalement issues de l'industrie pharmaceutique, entre 2010 et 2014.

L'affaire a été rapportée pour la première fois par The Epoch Times en mai.

Sur la base des chiffres de cette période, l'OTB prévoit qu'environ 350 millions de dollars en paiements de redevances de ce type ont été versés par des payeurs extérieurs aux employés des NIH entre 2010 et 2020.

L'un des bénéficiaires est le Dr Ira Pastan, éminent chercheur des NIH.

Pastan, 91 ans, a commencé sa carrière aux National Institutes for Health (NIH) en 1959, alors que le président Dwight D. Eisenhower approchait de la fin de ses huit années dans le bureau ovale. Il a reçu 250 paiements de redevances de la part d'entreprises extérieures aux NIH au cours des années 2010 à 2014, selon les informations obtenues récemment par Open the Books.

Pastan, qui travaille au laboratoire de biologie moléculaire de l'Institut national du cancer (NCI) des NIH, a été payé 297 435 dollars par les NIH l'année dernière, selon les données compilées par l'Office of Personnel Management des États-Unis.

Les NIH n'ont communiqué les informations demandées par l'OTB via la requête FOIA qu'après le dépôt d'une plainte auprès d'un tribunal fédéral ; l'agence n'a toujours pas divulgué les montants de chaque paiement de redevance, l'identité des payeurs ou la nature du travail concerné.

Le directeur intérimaire des NIH, Lawrence Tabak, a admis lors d'une récente audition au Congrès que de telles royalties secrètes créent l'apparence d'un conflit d'intérêts, bien qu'il ait insisté sur le fait que l'agence dispose de garanties internes suffisantes pour prévenir un tel événement.

Compte tenu de la carrière exceptionnellement longue de Pastan dans le gouvernement, il n'est pas surprenant qu'il ait reçu le deuxième plus grand nombre de paiements de redevances, dépassé seulement par Robert Gallo du NCI, qui en a reçu 271 au cours de la période de cinq ans.

Bien que Gallo ait quitté les NIH en 1995, il a continué à percevoir des redevances pour des travaux effectués pendant qu'il était au service du gouvernement.

Au total, 34 personnes des NIH ont reçu 100 paiements de redevances ou plus, selon les données compilées par OTB et fournies à The Epoch Times. Seuls neuf de ces 34 personnes, toutes âgées de 68 à 91 ans, sont encore employées par les NIH.

Le plus jeune, le Dr Frank Gonzalez, 68 ans, a commencé à travailler au NIH en 1981 ; il a reçu 181 paiements de redevances au cours de cette période.

"Sans aucun doute, ces scientifiques plus âgés ont eu des carrières de mérite et de distinction", a déclaré Adam Andrzejewski, président de l'OTB, à The Epoch Times le 8 juin. "Cependant, la plupart n'ont pas été l'auteur principal d'un article scientifique depuis des années.

"Par conséquent, la question se pose de savoir si les contribuables bénéficient toujours de la meilleure production possible de la part des NIH et de son noyau de scientifiques plus âgés qui perçoivent des redevances."

Andrzejewski a également noté qu'"un bureau gouvernemental engagé dans la découverte scientifique de pointe doit justifier pourquoi il emploie des personnes de 80 et 90 ans".

"Lorsque ces employés gagnent entre 230 000 et 330 000 dollars de salaires payés par les contribuables chaque année et qu'ils se classent dans le top 20 des 1 800 scientifiques recevant des royalties cachées payées par des tiers, il y a naturellement beaucoup de questions".

"C'est juste une autre raison pour laquelle les NIH doivent être honnêtes avec le peuple américain et produire le dossier complet - quelle société effectue le paiement, combien à chaque scientifique, et pour quelle invention", a-t-il déclaré."

Actuellement, les NIH refusent de divulguer toutes ces informations, ce qui rend impossible de suivre l'argent."

Le mieux payé parmi les neuf est le Dr Steven Rosenberg, 81 ans, un chercheur principal qui a touché 329 400 dollars en 2021, et qui a reçu 136 royalties au cours de cette période.

La troisième personne la mieux payée est le Dr Warren Leonard, chercheur émérite, avec 297 000 dollars, qui a reçu 179 royalties pendant la période, suivi du Dr Bernard Moss, 85 ans, chercheur émérite, qui a reçu 281 351 dollars en 2021 et 149 royalties pendant la période.

En cinquième position se trouve le Dr John Schiller, un chercheur émérite des NIH qui a reçu 271 408 dollars en 2019, l'année la plus récente pour laquelle des données étaient disponibles. Schiller a reçu 140 royalties au cours de la période. Le sixième est le Dr Richard Youle, qui est un chercheur principal du NIH qui a été payé 250 000 $ en 2021 et a reçu 135 royalties au cours de la période.

Le septième est le Dr Ethan Shevach, chercheur principal au NIH, qui a terminé ses études de médecine en 1967. Il a été payé 245 000 $ l'année dernière et a reçu 136 paiements au cours de la période. Le huitième parmi les neuf est le Dr Jeffrey Scholm, qui a reçu 144 royalties pendant la période et a été payé 244 984 $. Gonzalez est le neuvième.

Des redevances ont également été versées à au moins trois des plus hauts responsables des NIH, dont le Dr Francis Collins, directeur sortant des NIH, qui a reçu 14 paiements. Le Dr Anthony Fauci a reçu 23 paiements et son adjoint, Clifford Lane, huit paiements.

Le Dr Collins a démissionné de son poste de directeur des NIH en décembre 2021, après 12 ans passés à la tête de la plus grande agence de santé publique au monde. M. Fauci est depuis longtemps à la tête de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) des NIH, ainsi que conseiller médical en chef du président Joe Biden. M. Lane est le directeur adjoint du NIAID, sous la direction de M. Fauci.

Le versement de redevances par des payeurs extérieurs est rendu possible par la nature des travaux menés par le NIH et ses divisions.

Faisant partie du ministère américain de la santé et des services sociaux (HHS), selon l'OTB, le NIH "est la plus grande agence de recherche biomédicale au monde. Le NIH octroie plus de 32 milliards de dollars de financement aux institutions de recherche du monde entier et emploie des milliers de scientifiques pour mener des recherches en interne.

"Lorsqu'un employé du NIH fait une découverte dans le cadre de ses fonctions officielles, le NIH détient les droits sur tout brevet qui en résulte. Ces brevets sont ensuite concédés sous licence à des entreprises qui pourraient les utiliser pour mettre des produits sur le marché.

Les employés sont inscrits en tant qu'inventeurs sur les brevets et reçoivent une part des redevances obtenues par toute licence, ou "transfert de technologie", de leurs inventions. Essentiellement, l'argent des contribuables qui finance la recherche des NIH profite aux chercheurs employés par les NIH, car ils sont répertoriés comme inventeurs de brevets et reçoivent donc des redevances des titulaires de licences."

Mark Tapscott
Correspondant au Congrès pour The Epoch Times.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Source: https://www.theepochtimes.com/probe-reveals-top-people-with-the-nih-getting-big-bucks-from-secret-royalty-checks_4520161.html?utm_source=News&utm_campaign=breaking-2022-06-09-1&utm_medium=email&est=RSxfPYZ2LamOFOXQQrgBE4Hk%2BGh2Enbpp0MP2cgZoDNA6IK1F9UqDA%3D%3D

 

NDLR: Tout cela est bien entendu transposable à la France et à l'UE. Il suffit de changer les noms.

Lire la suite

Paul Craig Roberts: Réécrire la présidence de Trump

11 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Paul Craig Roberts, #Politique, #USA

9 juin 2022

Réécrire la présidence de Trump

Paul Craig Roberts

 

Qui contrôle le présent contrôle le passé. Qui contrôle le passé contrôle l'avenir - George Orwell, 1984

Les démocrates et leur méprisable racaille de presse ont inventé une " insurrection Trump " le 6 janvier. " Dans ce récit de fake news, Trump a rassemblé ses forces de déplorables Trump et de suprémacistes blancs pour renverser la victoire électorale des démocrates avec un assaut sur le Capitole. Les démocrates affirment qu'il s'agissait d'une scène de violence massive, avec des policiers tués et le Capitole américain pénétré par des insurgés qui avaient l'intention de prendre le contrôle du gouvernement américain en prenant des vidéos d'eux-mêmes assis dans le fauteuil de Nancy Pelosi.

En vérité, Trump parlait à ce moment-là à un kilomètre ou plus de là, au Washington Monument, à ses partisans venus manifester leur soutien à la présentation aux membres du Congrès de preuves que l'élection avait été volée à Trump. C'est cette audience que l'"insurrection" orchestrée par le FBI au Capitole visait à empêcher. Et grâce au leader républicain du Sénat, Mitch McConnell, et à d'autres républicains aux genoux fragiles, le FBI a réussi. Les Républicains terrifiés, qui ont cru aux fausses nouvelles d'insurrection, ont fui les audiences, laissant les preuves du vol des élections non présentées.

La police du Capitole a ouvert les portes du Capitole et a escorté quelques "supporters de Trump" à l'allure bizarre autour du Capitole. Le seul décès a été celui d'une femme blanche, vétéran, qui a été abattue sans raison légitime par un policier noir du Capitole. Pendant longtemps, le nom du meurtrier n'a pas été divulgué et, en fin de compte, le policier noir qui a tué l'ancienne combattante blanche n'a pas eu à rendre de comptes.

Vous voyez, le récit des démocrates et du FBI avait besoin d'un peu de violence pour rendre crédible la prétendue "effraction", alors ils ont tué un vétéran de l'armée américaine, une femme.

On n'a jamais expliqué pourquoi les partisans de Trump étaient au Capitole plutôt qu'au Washington Monument, à un kilomètre ou plus de là, pour écouter le discours de Trump, qui ne soutenait certainement pas l'insurrection ou la violence. Les gens étaient là pour montrer leur soutien public aux audiences du Congrès montrant le vol de l'élection de Trump. Tout le monde, y compris les démocrates qui ont réussi à voler l'élection, savait que l'élection avait été volée.

(Note : J'ai prêté une attention particulière aux preuves présentées par de nombreux experts indépendants que les élections dans les "swing states" ont été volées. Il n'y a aucun doute sur le fait que les élections ont été volées. Les preuves sont aussi dures qu'une pierre et aussi claires qu'une eau limpide).

Les démocrates utilisant les forces de sécurité du gouvernement américain, totalement politisées et donc totalement peu fiables, ont poursuivi des partisans présumés de Trump pour "insurrection". Beaucoup ont été détenus en violation de la Constitution américaine pendant de longues périodes sans charges pour lesquelles il n'y avait aucune base afin de briser leur volonté et de forcer de faux aveux. D'autres croupissent encore en prison en violation de l'habeas corpus. Des rapports indiquent que la torture a été utilisée.

Suite à l'élection volée, les démocrates sont majoritaires au Congrès, ils peuvent contrôler le présent et donc le passé. Ils réécrivent l'histoire dans leur intérêt politique et ont recruté un journaliste, un ancien cadre d'ABC News, pour transformer leurs audiences orchestrées sur "l'insurrection Trump" en un film qui lavera le cerveau du public.

Au cas où vous ne le sauriez pas, laissez-moi vous donner une indication du pouvoir de lavage de cerveau des films. Lorsque j'étais professeur d'université, je donnais un cours sur la révolution russe. Je m'y connaissais en fait un peu en la matière et j'avais publié des articles dans des revues savantes telles que Slavic Review et Soviet Studies. Un étudiant m'a interrompu et a dit : "Ce n'est pas comme ça que ça s'est passé dans le film." Je pensais qu'il faisait une blague et j'ai ri, mais il était sérieux. Le film avait raison et j'avais tort. C'était la première fois que je voyais un universitaire se faire écraser par Hollywood.

L'"insurrection Trump" est nécessaire pour les démocrates, car les preuves accumulées montrent de manière concluante que l'élection a été volée à Trump et aux républicains. Les démocrates, qui ont accusé les partisans de Trump d'être des insurgés et des suprémacistes blancs, doivent établir ce récit ou être discrédités en tant que parti politique.

Les démocrates ont donc engagé un ancien cadre de la chaîne d'information NBC pour produire le film des démocrates intitulé "L'insurrection de Trump contre l'Amérique".

James Goldston est leur homme. Il vise une "présentation brute des preuves" dans le but de créer l'apparence de "preuves fraîches" et de matériel frais qui donneront une vie plus longue aux fake news dans le cycle des nouvelles.

Alors, que font les républicains de Mitch McConnell ? Les mauviettes se concentrent non pas sur l'orchestration d'un mensonge par les démocrates et le FBI, mais sur les "défaillances de sécurité qui ont conduit à la violence au Capitole." En d'autres termes, les idiots républicains acceptent la violence. Ils en attribuent la responsabilité au refus des démocrates d'accepter la sécurité du Capitole offerte par le président Trump pour l'audition qui n'a jamais eu lieu sur l'élection volée.

Parmi les objectifs des démocrates, outre la diabolisation de Trump pour l'histoire, figurent une loi visant à empêcher les plaintes pour vol électoral et l'abolition du collège électoral.

Les républicains ont quelques combattants, mais pas assez pour établir la vérité. Jim Jordan, Ron DeSantis, et une poignée d'autres représentent l'Amérique. Les autres sont contre l'Amérique. Ils se tiennent aux côtés des groupes d'intérêts privés qui gouvernent l'Amérique avec leur pouvoir approuvé par la Cour suprême d'acheter le gouvernement avec leurs contributions aux campagnes politiques.

La démocratie ne peut servir les intérêts du public lorsque celui-ci est trompé sur ses intérêts, lorsqu'un parti politique désire le pouvoir par-dessus tout, lorsqu'il n'y a pas de sources médiatiques indépendantes pour remettre en question les programmes et les récits servant les intérêts, et lorsque le public est trop préoccupé pour y prêter attention.

Tout comme l'histoire des États-Unis a été réécrite comme un crime contre l'humanité par le "1619 Project" du New York Times, et l'histoire de l'agression du Nord réécrite comme une bataille pour l'esclavage, Donald Trump est destiné à entrer dans l'histoire comme un président rejeté par les électeurs qui était déterminé à s'accrocher au pouvoir et a organisé une insurrection contre l'Amérique.

La honte n'existe plus et le respect de la vérité non plus chez les démocrates et les médias occidentaux putes. Comment pouvons-nous nous libérer du mal qu'ils représentent ?

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/06/09/rewriting-the-trump-presidency/

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Lire la suite

Harmonie des contraires (Rûmî)

11 Juin 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Iran, #Religion, #Poésie, #Philosophie, #Rûmî

Harmonie des contraires (Rûmî)
Lire la suite

Foi et espoir

10 Juin 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Inde, #Religion, #Kali-Yuga

Foi et espoir

Dharma (transcription depuis le sanskrit : धर्म) ou dhamma (depuis le pali : धम्म) est un terme polymorphe et important dans les spiritualités et religions indiennes. Selon le contexte, la définition diffère et le mot offre une large palette de sens, théoriquement tous dérivés de la racine sanskrite dhṛ, « porter, soutenir » :
* loi naturelle ou juridique, norme, coutume, devoir ;
* substance, essence, caractéristique, vérité, réalité ;
* bien, vertu, droiture, justice, mérite ;
* enseignement, doctrine, religion ;
* phénomène, chose, fait de conscience.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dharma

Kâlki et son cheval blanc Devadatta, qui mettront fin au Kali Yuga (Âge de fer).

Kâlki et son cheval blanc Devadatta, qui mettront fin au Kali Yuga (Âge de fer).

Foi et espoir

Narasimha, parfois orthographié Narasingha (/ˈnʌrəˌsɪŋhə/ ; Sanskrit : नरसिंह, lit. homme-lion ", IAST : Narasiṃha), est un avatar féroce du dieu hindou Vishnu, qui s'incarne sous la forme d'une partie de lion et d'une partie d'homme pour détruire le mal et mettre fin aux persécutions religieuses et aux calamités sur Terre, restaurant ainsi le Dharma.

Vishnou, dieu de l'Amour et de la Protection dans les religions indiennes

Vishnou, dieu de l'Amour et de la Protection dans les religions indiennes

Lire la suite