Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste
Articles récents

La planète des fous

5 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Environnement, #France

Jérôme Bosch: La nef des fous

Jérôme Bosch: La nef des fous

Le volume de plastique va tripler d’ici à 2060 en matière d’utilisation comme de déchets. C’est ce que prévoit le nouveau rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur les « perspectives mondiales des plastiques - Scénarios d’action à l’horizon 2060 » publié vendredi 3 juin. L’utilisation mondiale de plastiques devrait passer de 460 millions de tonnes (Mt) en 2019 à 1 231 Mt en 2060, tandis que le volume de déchets plastiques produit devrait bondir de 353 (Mt) en 2019 à 1 014 Mt en 2060.
Les emballages en sont largement responsables. S’ils ne sont pas mis en décharge (ce qui concernera 507 Mt de déchets en 2060 si la tendance est maintenue), incinérés (pour 179 Mt en 2060) ou recyclés (pour 302 Mt en 2060), ces déchets se retrouvent la plupart du temps dans la nature (pour 153 Mt en 2060). En conséquence, les rejets de plastique annuels dans l’environnement devraient presque doubler, passant en moyenne de 22 Mt en 2019 à 44 Mt en 2060. Les stocks de plastiques accumulés dans les rivières et les océans du monde devraient passer de 140 Mt en 2019 à 493 Mt en 2060, soit une multiplication par trois.

(...)

Lisez ici la suite: https://reporterre.net/Une-monstrueuse-montagne-de-plastique-s-annonce-pour-2060

Le béton couvre les champs : entre 1970 et 2020, l’équivalent de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a disparu, selon un rapport de la Safer, la fédération chargée de réguler le foncier agricole.
Les terres agricoles sont en piteux état. C’est ce que décrit la dernière édition du rapport annuel de l’antenne nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer), publié le 24 mai. L’organisme y dresse un panorama inquiétant de l’état du marché foncier rural. Urbanisation, concentration des exploitations, accaparement des terres… Ces dynamiques se sont accentuées l’année dernière, mettant en péril l’essor d’un modèle agricole respectueux du vivant.

(...)

Lisez ici la suite: https://reporterre.net/Terres-agricoles-l-equivalent-de-la-region-Paca-a-disparu-en-cinquante-ans

Sur le même sujet et sur le même blog:

PLASTICS: https://pocombelles.over-blog.com/2017/07/plastics.html

Lire la suite

Paul Craig Roberts: Combien de lignes rouges peuvent encore être franchies avant l'arrivée d'Armageddon ?

5 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #OTAN, #Occident, #Paul Craig Roberts, #Guerre, #Russie, #Ukraine, #USA

5 juin 2022

Combien de lignes rouges peuvent encore être franchies avant l'arrivée d'Armageddon ?

Paul Craig Roberts

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a publié le 15 avril 2016, il y a plus de six ans, un rapport sur la torture des Russes du Donbass par les forces militaires et policières ukrainiennes.  Le rapport documente des tortures horribles et elles ont été faites par haine raciale des Russes. Vous pouvez lire le rapport ici : https://www.osce.org/files/f/documents/e/7/233896.pdf

 Peu d'Occidentaux, si peu instruits, savent que l'Ukraine occidentale a combattu pour l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.  Lorsque Washington a renversé le gouvernement ukrainien en 2014, Washington a installé un gouvernement nazi. Le gouvernement nazi en Ukraine a bombardé les résidents russes des deux républiques séparées du Donbass pendant 8 ans, tandis que Washington et l'OTAN ont formé et équipé une armée ukrainienne pour reprendre les républiques séparées.

La région du Donbass, qui a toujours fait partie de la Russie, a été intégrée à la province ukrainienne de l'Union soviétique par le gouvernement soviétique pour des raisons administratives ou autres, tout comme la Crimée par Khrouchtchev dans les années 1950.  Lorsque les États-Unis ont renversé le gouvernement ukrainien et installé un gouvernement anti-russe, les résidents de la Crimée et du Donbass, étant russes, se sont séparés et ont voté à une écrasante majorité pour être réunis à la Russie.  Le Kremlin a accepté la Crimée mais a commis la gaffe stratégique de rejeter le Donbass, ce qui a entraîné le meurtre et la torture extrêmes des Russes du Donbass pendant 8 ans avant que le Kremlin ne soit contraint d'intervenir par l'opinion publique russe et par l'apparition d'une armée ukrainienne de 150 000 hommes entraînés par les Américains et de milices nazies à la frontière du Donbass.  C'est cette armée et ces milices nazies que l'armée russe a exterminé dans le Donbass au cours des derniers mois.  Les reportages des médias occidentaux sur les victoires ukrainiennes montrent l'absence totale d'intégrité et de respect de la vérité qui entache le journalisme occidental.

La torture extrême des résidents russes du Donbass a été soutenue par trois présidents américains, tous les États européens et la totalité des médias occidentaux prostitués, un ramassis d'ordures méprisables.

Au lieu de rapporter la vérité, la racaille des médias occidentaux a rapporté des fake news de viols et de pillages par les soldats russes, l'armée la plus disciplinée du monde.  On a découvert que les Ukrainiens, ou peut-être la CIA, ont filmé de fausses scènes de combat dans lesquelles on voit des troupes prétendument russes fuir le combat.  Le tournage est tellement bâclé que les instructions du réalisateur pour la mise en scène sont incluses et que l'équipe de tournage est elle-même filmée, indiquant qu'il s'agit d'une production cinématographique et que la situation ne présente aucun danger.  

Aussi horrible que soit le fait que "l'Occident libre" cautionne et soutienne diplomatiquement la torture de Russes par des Ukrainiens, tandis que les méprisables médias occidentaux la couvrent, cette horreur n'est rien comparée à la décision extraordinaire de l'idiot de la Maison Blanche de placer entre les mains de l'Ukraine des missiles capables de frapper des cibles en Crimée, siège traditionnel de la base navale russe de la mer Noire.  

Washington a déclaré qu'elle n'utiliserait pas ces missiles et compte sur l'assurance de l'Ukraine qu'ils ne seront pas utilisés pour attaquer le territoire russe.  Mais l'Ukraine ne considère pas la Crimée comme un territoire russe. La "communauté mondiale" de Washington non plus. La "communauté mondiale" ne reconnaît pas le vote de la Crimée en faveur de la réunification avec la Russie.  Officiellement, pour l'Occident, la Crimée fait partie de l'Ukraine.  L'Ukraine peut donc utiliser les missiles de Biden pour attaquer la base navale russe en Crimée.

Comme le note Eric Zuesse, un gauchiste inhabituel qui respecte généralement la vérité dans la mesure où il peut la voir, ce que la gauche fait rarement, l'idiot de Biden et ses contrôleurs néoconservateurs ont confié à Zelensky, un juif allié des nazis, la décision de savoir s'il y aura Armageddon.

Voici Zuesse, qui parle pour lui-même :

L'Ukraine dit qu'elle pourrait utiliser des armes américaines pour envahir la Russie

Eric Zuesse

Pour comprendre cette affaire, il faut d'abord présenter brièvement un contexte fondamental ; et c'est ceci (le reste de ce paragraphe) : Le gouvernement ukrainien a constamment promis qu'il reprendrait la Crimée, qui avait fait partie de la Russie entre 1783 et 1954, lorsque le dirigeant soviétique Khrouchtchev l'a ensuite transférée à l'Ukraine, et qui s'est ensuite détachée de l'Ukraine en 2014 pour rejoindre la Russie. La Russie y a rétabli sa souveraineté, après qu'un référendum organisé en 2014 en Crimée ait montré que les électeurs soutenaient la Russie à plus de 90 %. Voilà pour le contexte.

Le 1er juin, lorsque la Maison Blanche a annoncé qu'elle allait envoyer à l'Ukraine des armes susceptibles d'être utilisées pour envahir la Russie, Jonathan Finer, conseiller adjoint à la sécurité nationale de la Maison Blanche, a déclaré que Washington avait demandé à l'Ukraine des garanties que les missiles ne frapperaient pas l'intérieur de la Russie. Le 3 juin, le gouvernement ukrainien a rejeté cette demande.

Au moment où Biden a fait cette annonce le 1er juin, Reuters a noté que "Biden a annoncé le projet de donner à l'Ukraine des systèmes de roquettes HIMARS de précision après avoir reçu l'assurance de Kiev qu'elle ne les utiliserait pas pour frapper des cibles à l'intérieur du territoire russe."

Soit le gouvernement américain ment, soit le gouvernement ukrainien ment, à ce sujet. Si l'Ukraine a donné à Biden des "assurances" que ces armes ne seront pas utilisées pour envahir la Russie, alors l'annonce faite par l'Ukraine le 3 juin prouve que l'Ukraine mentait lorsqu'elle a donné ces "assurances".

Si l'Ukraine n'a pas donné à Biden de telles "assurances", alors Biden a menti.

Si l'Ukraine a menti le 3 juin en disant qu'elle ne se conformerait pas à la demande de Biden, alors c'était un mensonge de l'Ukraine.

Voici comment la chaîne russe RT News a rapporté, le 3 juin, le rejet par l'Ukraine de la demande de Biden (en supposant que Biden ait fait une telle demande et qu'il n'ait pas menti à ce sujet) :

"L'Ukraine renie sa promesse aux États-Unis"

Kiev pourrait frapper la Crimée, selon un collaborateur du président ukrainien, malgré les assurances que les armes américaines ne seront pas utilisées pour frapper le territoire russe.

L'Ukraine utilisera des systèmes de roquettes fournis par les Etats-Unis pour frapper le territoire russe si elle juge de telles attaques nécessaires, a déclaré jeudi le conseiller présidentiel ukrainien Alexey Arestovich. ...

"La Crimée est à nous. Elle appartient à l'Ukraine. Et ils [la Russie] le savent". ...

Le commentaire d'Arestovich intervient alors que le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré mercredi que Kiev avait donné à Washington des "assurances" qu'il n'utiliserait pas de roquettes américaines pour attaquer des cibles en Russie. ...

La déclaration d'Arestovich fait écho à l'affirmation d'un autre homme politique ukrainien. Egor Chernev, un député ukrainien, a déclaré mercredi que les avions et les militaires russes stationnés sur le territoire de la Russie sont des "cibles légitimes".

Si l'Ukraine utilise des armes américaines pour envahir la Russie, alors, en vertu du droit international existant, les États-Unis participeront à cette invasion. La Russie aurait de bonnes raisons de penser que (étant donné les faits qui viennent d'être documentés ici), cette participation serait soit intentionnelle, soit négligente. Elle n'aurait pas été involontaire de la part de l'Amérique. La Russie demanderait alors, au minimum, à l'Amérique si cette participation était intentionnelle ou négligente. Si l'Amérique répond "négligence", la Russie lui demandera ce qu'elle compte faire pour rectifier la situation. Si l'Amérique répond "intentionnel", alors il y aura, à partir de ce moment, une guerre chaude entre la Russie et l'Amérique. Le perdant d'une guerre chaude entre la Russie et l'Amérique escaladera le conflit jusqu'à une guerre nucléaire afin d'éviter d'être conquis par l'autre partie. Ce ne serait pas seulement la troisième guerre mondiale, mais une troisième guerre nucléaire, qui détruirait tous les alliés de chaque camp, contaminerait gravement même les pays neutres, et se terminerait globalement par un hiver nucléaire, qui mettrait probablement fin à toute vie telle qu'elle a existé sur cette planète.

Commentaire de PCR :

Je dis depuis le début que le Kremlin est réactif, non proactif, et qu'il ne réagit que lentement.  La conséquence est que les lignes rouges du Kremlin ne signifient rien pour l'Occident.  Même sous une contrainte extrême, le Kremlin ne s'est autorisé qu'une intervention militaire limitée dans l'est de l'Ukraine, où les habitants sont d'origine russe.  Pour les néoconservateurs qui contrôlent la politique étrangère occidentale, cela apparaît comme de l'irrésolution, et l'Occident continue donc.  Ligne rouge après ligne rouge est franchie, et le Kremlin ne fait rien.  Il a fallu HUIT ANS au Kremlin pour réagir au massacre des Russes du Donbass, et il ne l'a fait qu'après que l'Occident se soit moqué des préoccupations sécuritaires du Kremlin et les ait rejetées d'emblée.   La conduite de la politique étrangère de la Russie témoigne de son irrésolution, ce qui invite à davantage de provocations. Le Kremlin montre son incapacité à comprendre le dilemme qu'il se crée.

Devons-nous supposer que les années de soumission du Kremlin à l'Occident sous Eltsine et les années d'hésitation du Kremlin sous Poutine ont convaincu l'Occident qu'il n'y a pas de force en Russie et que Washington peut continuer à appliquer la doctrine Wolfowitz de l'hégémonie de Washington ?  C'est peut-être une hypothèse sûre.  Après tout, Washington a bénéficié de trois décennies de tolérance du Kremlin à l'égard des ONG, des médias et des organisations subversives financés par Washington qui opèrent en Russie et corrompent les jeunes et les mécontents.  Des éléments de cet acabit sont même présents au sein du gouvernement russe.

En Occident, l'armée russe est la risée de tous.  Les médias rapportent que les forces russes sont sur le point d'être laminées par des Ukrainiens démocratiques utilisant des armes américaines. L'irréalité de ce fantasme signifie que d'autres lignes rouges seront franchies.

Les intégrationnistes atlantistes vont-ils déposer Poutine ?  La Russie va-t-elle se doter d'un nouveau dirigeant qui présentera des excuses à l'Ukraine et paiera des réparations ?

Sinon, que se passera-t-il lorsque les missiles américains donnés à l'Ukraine atteindront des cibles en Crimée ?

L'humanité de Poutine, sa tolérance des provocations, sa réticence à recourir à la force ont encouragé l'Occident à exercer une pression plus forte. Tôt ou tard, une ligne rouge sera franchie et il sera impossible de s'en remettre.

Ces déclarations des dirigeants russes indiquent que l'Occident imbécile a dépassé la ligne rouge fatale :

L'Occident ne comprend pas l'extrême danger que représente l'armement de l'Ukraine.
Le régime idiot de Biden et les néoconservateurs* fous ont mis le monde sur la voie de l'Armegeddon.

Dans une interview télévisée avec la chaîne Al Jazeera, Dmitry Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité de la Russie, a déclaré : "Il ne s'agit pas d'une prévision, mais de ce qui est déjà en jeu.  Les cavaliers de l'apocalypse galopent devant nous, et nous ne pouvons que nous tourner vers Dieu."**

À la télévision russe, on discute constamment de la façon dont le conflit en Ukraine est en réalité une guerre par procuration entre les États-Unis et la Russie.
Dans l'émission 60 minutes de la télévision d'État, l'animatrice Olga Skabeeva a annoncé : "J'ai des nouvelles désagréables... Même si nous détruisons méthodiquement les armes qui sont livrées [à l'Ukraine], mais les quantités dans lesquelles les États-Unis les envoient nous obligent à tirer des conclusions globales. Il est peut-être temps de reconnaître que l'opération spéciale de la Russie en Ukraine a peut-être pris fin, en un sens qu'une véritable guerre a commencé : LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE. Nous sommes obligés de procéder à la démilitarisation non seulement de l'Ukraine, mais de l'ensemble de l'alliance de l'OTAN."

Vladimir Avatkov, de l'Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères, a déclaré : "Vous avez mentionné la troisième guerre mondiale et la façon dont les Américains et les Polonais agissent sur le territoire de l'Ukraine - en effet, nous devons nous rappeler les mots de Vladimir Vladimirovitch Poutine, qui a déclaré que quiconque tente d'interférer dans l'opération militaire spéciale paiera un lourd tribut." Skabeeva a interrompu : "Nous n'oublions jamais ces mots de Vladimir Vladimirovitch Poutine, mais un grand nombre de personnes font déjà la queue, essayant d'interférer dans l'opération spéciale de la Russie sur le territoire de l'Ukraine. Il s'avère que nous devons agir - mais nous n'avons pas encore trouvé comment agir sans mener une frappe nucléaire."

L'autre jour, un éminent politicien russe a ouvertement parlé de détruire les deux côtes des États-Unis avec des missiles balistiques intercontinentaux Sarmat...
L'homme politique, Alexie Zhuravlev, a été rejoint dans le talk-show par son collègue député et porte-parole de l'État russe, Yevgeny Popov, l'animateur de l'émission de la chaîne Rossiya 1.
Le législateur a affirmé que deux des missiles russes Sarmat détruiraient la totalité de la côte est de l'Amérique, avant d'ajouter qu'il suffirait de "deux missiles pour la côte ouest" également.
"Quatre missiles et il ne restera plus rien".

https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/world/uh-oh-medvedev-the-horsemen-of-the-apocalypse-are-galloping-ahead

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/06/05/how-many-more-red-lines-can-be-crossed-before-armageddon-arrives/

* Le terme "néoconservateur" est une métaphore.

** NDLR. De la part de D. Medvedev, on peut se poser la question si le dieu dont il parle est le même que celui de l'Evangile...

 

Lire la suite

Andrew Anglin nous donne les raisons des fusillades de masse en Amérique

3 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Société, #USA

Andrew Anglin nous donne les raisons des fusillades de masse en Amérique

L'Amérique est le pays le plus "progressiste" et "libéral" du monde.
L'Amérique a le taux le plus élevé au monde de consommation de médicaments psychotropes sur ordonnance.
L'Amérique a le taux le plus élevé au monde de maladies mentales non traitées.
L'Amérique possède les structures artificielles les plus laides du monde, créant des environnements urbains aliénants et déshumanisants.
L'Amérique est l'un des pays les plus envahis par la pornographie, mais aussi l'un des pays les moins actifs sexuellement.
L'Amérique a l'un des taux de divorce les plus élevés au monde.
L'Amérique a l'un des taux de mariage les plus bas du monde.
L'Amérique a le taux le plus élevé d'enfants vivant dans des foyers monoparentaux.
L'Amérique a le moins de cohésion sociale du fait qu'elle est le pays le plus diversifié du monde.
Peut-être le plus important : L'Amérique dispose d'un appareil de renseignement de masse avec un passé bien documenté d'opérations psychologiques totalement amorales contre sa propre population.

https://www.unz.com/aanglin/just-answer-the-question-ted-why-do-these-mass-shootings-only-happen-in-america/

Voyez aussi cela: https://bigleaguepolitics.com/buffalo-ny-mass-shooter-had-been-coached-by-former-fbi-agent/

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/05/31/andrew-anglin-gives-us-the-reasons-for-mass-shootings-in-america/

HOW GUN CONTROL WORKS

HOW GUN CONTROL WORKS

Lire la suite

Naomi Wolf: Chers amis, désolée d'annoncer un génocide C'est vraiment vrai : ils savent qu'ils tuent les bébés.

3 Juin 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Bill Gates, #Naomi Wolf, #Opération Coronavirus, #Santé, #Société, #USA

J'ai été silencieuse pendant quelques semaines. Pardonnez-moi.

La vérité est que : J'ai été rendu presque muette - ou l'équivalent littéraire de cela - parce que récemment, j'ai eu la tâche peu enviable d'essayer d'annoncer au monde qu'en effet, un génocide - ou ce que j'ai appelé, maladroitement mais de toute urgence, un "baby die-off" - est en cours.

Les WarRoom/DailyClout Pfizer Documents Research Volunteers, un groupe de 3 000 médecins, infirmières, biostatisticiens, enquêteurs sur la fraude médicale, cliniciens de laboratoire et chercheurs hautement qualifiés, ont produit rapport après rapport, comme vous le savez peut-être, pour dire au monde ce que contiennent les 55 000 documents internes de Pfizer que la FDA avait demandé à un tribunal de garder secrets pendant 75 ans. Par décision de justice, ces documents ont été divulgués de force. Et nos experts servent l'humanité en lisant ces documents et en les expliquant en termes simples. Vous pouvez trouver tous les rapports des volontaires sur DailyClout.io.

Les mensonges révélés sont stupéfiants.

Les bénévoles de WarRoom/DailyClout ont confirmé : que Pfizer (et donc la FDA) savait dès décembre 2020 que les vaccins MRNA ne fonctionnaient pas - qu'ils " perdaient de leur efficacité " et présentaient un " échec vaccinal ". L'un des effets secondaires de la vaccination, comme ils le savaient un mois après le lancement massif de 2020, était le "COVID".

Pfizer savait en mai 2021 que le cœur de 35 mineurs avait été endommagé une semaine après l'injection de MRNA - mais la FDA a quand même lancé l'EUA pour les adolescents un mois plus tard, et les parents n'ont pas reçu de communiqué de presse du gouvernement américain sur les dommages cardiaques avant août 2021, après que des milliers d'adolescents aient été vaccinés. [https://dailyclout.io/pfizer-vaccine-fda-fails-to-mention-risk-of-heart-damage-in-teens/]

Pfizer (et donc la FDA ; de nombreux documents portent la mention "FDA : CONFIDENTIEL" à la limite inférieure) savait que, contrairement à ce que les porte-parole grassement payés et les médecins achetés assuraient aux gens, les nanoparticules d'ARNm, de protéine de pointe et de lipide ne restaient pas au site d'injection dans le deltoïde, mais passaient, dans les 48 heures, dans la circulation sanguine, pour se loger dans le foie, la rate, les surrénales, les ganglions lymphatiques et, si vous êtes une femme, dans les ovaires. [https://dailyclout.io/internal-pfizer-documents-prove-knowledge-that-lipid-nanoparticles-in-mice-subjects-do-not-remain-in-muscle-but-were-shown-to-be-rapidly-distributed-in-the-blood-to-the-liver/]

Pfizer (et donc la FDA) savait que le vaccin Moderna contenait 100 mcg de MRNA, de nanoparticules lipidiques et de protéine spike, soit plus de trois fois les 30 mcg de la dose Pfizer pour adulte ; les documents internes de la société montrent un taux plus élevé d'événements indésirables avec la dose de 100 mcg, de sorte qu'elle a cessé d'expérimenter cette quantité en interne en raison de sa "réactogénicité" - selon les termes de Pfizer - mais personne ne l'a dit aux millions d'Américains qui ont tous reçu la première et la deuxième dose de Moderna de 100 mcg, ainsi que les rappels.

Pfizer a biaisé les sujets de l'essai de sorte que près des trois quarts d'entre eux étaient des femmes - un sexe qui est moins sujet à des dommages cardiaques. Pfizer a perdu les archives de ce qu'il est advenu de centaines de ses sujets d'essai.

Les essais internes ont donné lieu à plus de 42 000 événements indésirables et plus de 1 200 personnes sont décédées. Quatre des personnes décédées sont mortes le jour où elles ont reçu l'injection.

Les effets indésirables recensés dans les documents internes de Pfizer sont complètement différents de ceux signalés sur le site Web du CDC ou annoncés par des médecins, des organisations médicales et des hôpitaux corrompus. Il s'agit notamment de vastes colonnes de douleurs articulaires, de douleurs musculaires (myalgies), de masses d'effets neurologiques, dont la sclérose en plaques, le syndrome de Guillain Barré et la paralysie de Bell, l'encéphalite, toutes les itérations possibles de la coagulation sanguine, la thrombocytopénie à grande échelle, les accidents vasculaires cérébraux, les hémorragies et de nombreux types de ruptures de membranes dans tout le corps humain. Les effets secondaires que Pfizer et la FDA connaissaient, mais que vous ignoriez, comprennent des problèmes de cloques, des éruptions cutanées, un zona et des affections herpétiques (en fait, une série d'affections vésiculeuses qui préfigurent étrangement les symptômes de la variole du singe).

Les documents internes montrent que Pfizer (et donc la FDA) savait que les zébrures rouges ou l'urticaire étaient une réaction courante au PEG, un allergène dérivé du pétrole contenu dans les ingrédients du vaccin - un allergène que vous n'êtes certainement pas censé ingérer. En effet, le PEG est un allergène si grave que de nombreuses personnes peuvent subir un choc anaphylactique si elles y sont exposées. Mais les personnes allergiques au PEG n'ont pas été mises en garde contre les vaccins ni même surveillées de près par leur médecin, EpiPen en main. Elles ont été abandonnées à leur choc.

Pfizer savait que l'"exposition" au vaccin était définie - selon ses propres termes - comme un contact sexuel (surtout au moment de la conception), un contact cutané, une inhalation ou un allaitement. [https://dailyclout.io/vaccine-shedding-can-this-be-real-after-all/]. Les "vérificateurs de faits" peuvent nier ce fait autant qu'ils le veulent. Les documents parlent d'eux-mêmes.

Bien entendu, les personnes qui ont tenté de soulever l'une de ces questions ont été déplacées, réprimandées par le président, traitées de folles et sévèrement punies.

Des athlètes, des étudiants et des adolescents s'effondrent sur les terrains de football et de soccer. Les médecins se tordent les mains et expriment leur perplexité. Mais le dépôt de BioNTech auprès de la SEC montre un fait sur lequel le CDC et l'AMA ne soufflent mot : s'évanouir si violemment que vous pouvez vous blesser est l'un des effets secondaires suffisamment important pour que BioNTech le souligne à la SEC.

Mais pas pour le souligner à vous et moi.

J'ai été capable de traiter tout cela et de continuer à rapporter simplement. Mais ces dernières semaines, l'horreur m'a envahi. Parce que maintenant, les volontaires, sous l'excellente direction de la directrice de programme Amy Kelly, ont confirmé qu'un génocide est en cours, intentionnellement ou non. Et la journaliste israélienne Etana Hecht a ajouté sa propre et superbe analyse. Voici le résumé des conclusions des volontaires par Mme Hecht :


Clown World - Honk
Les femmes vaccinées
Le sujet des femmes enceintes et allaitantes qui se font vacciner sous l'incitation et la coercition est douloureux. Il est douloureux de faire des recherches, d'écrire sur le sujet et d'apprendre avec quelle négligence les plus précieux d'entre nous sont traités. L'essence même de la vie et de la nature réside dans les femmes enceintes et les mères allaitantes. En réfléchissant au peu de considération accordée à...
Lire la suite: https://etana.substack.com/p/vaccinated-women?utm_source=substack&utm_campaign=post_embed&utm_medium=web&s=r
 

Il semble qu'il puisse effectivement y avoir un génocide fortuit. La reproduction elle-même est ciblée, intentionnellement ou non, par les vaccins ARNm. Et si vous savez que la reproduction est affectée, et que les bébés et les fœtus sont affectés, et que vous savez que cela se produit à grande échelle, ce que tout le monde chez Pfizer et à la FDA qui a lu ces documents, savait - et si vous ne vous arrêtez pas - alors cela ne devient-il pas finalement un génocide ?

Les volontaires de WarRoom/DailyClout ont confirmé que les nanoparticules lipidiques, les minuscules enveloppes grasses et dures qui contiennent l'ARNm, traversent la membrane amniotique. Cela signifie qu'elles pénètrent dans l'environnement du fœtus, bien sûr. (Elles traversent également la barrière hémato-encéphalique, ce qui pourrait expliquer les accidents vasculaires cérébraux et les troubles cognitifs observés après la vaccination contre l'ARNm). Les volontaires ont examiné en profondeur les rapports de Pfizer sur la grossesse et ont découvert que l'assurance que le vaccin est "sûr et efficace" pour les femmes enceintes était basée sur une étude portant sur 44 rats français, suivis pendant 42 jours (les scientifiques qui ont mené l'étude sont des actionnaires ou des employés de BioNTech). [https://dailyclout.io/covid-19-vaccines-pregnancy-risky-business/]

Les volontaires ont découvert que, bien que les femmes enceintes aient été exclues des études internes, et donc de l'EUA sur la base de laquelle toutes les femmes enceintes ont été assurées que le vaccin était "sûr et efficace", environ 270 femmes sont néanmoins tombées enceintes pendant l'étude. Plus de 230 d'entre elles ont été perdues pour l'histoire. Mais sur les 36 femmes enceintes dont l'évolution a été suivie, 28 ont perdu leur bébé.

Les volontaires ont découvert qu'un bébé est mort après avoir été allaité par une mère vaccinée, et qu'il souffrait d'une inflammation du foie. De nombreux bébés allaités par des mères vaccinées présentaient une agitation, des troubles gastro-intestinaux, un retard de croissance et étaient inconsolables.

J'entends maintenant des rapports anecdotiques de ces symptômes chez des bébés allaités par des mères vaccinées, dans tout le pays.

Les documents de Pfizer montrent également que certaines mères vaccinées présentaient une suppression de la lactation ou ne produisaient pas de lait du tout.

Les médecins, bien sûr, sont perplexes face à tout cela. Ils sont perplexes.

La base de données des NIH contient une étude préimprimée qui démontre que des quantités négligeables de PEG sont présentes dans le lait maternel des femmes vaccinées. [https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8351783/]

Mais qu'est-ce qu'une quantité négligeable d'un produit pétrolier dans le lait maternel, quand on est un minuscule nouveau-né sans immunité, qui vient d'arriver dans le monde ? La préimpression du NIH elle-même fait état de niveaux plus élevés de détresse gastro-intestinale et d'insomnie chez les nourrissons étudiés, et une mère avait des niveaux élevés de PEG dans le lait maternel, et les petits caractères concluent que des études supplémentaires sont nécessaires :

"Des études de plus grande envergure sont nécessaires pour mieux comprendre le transfert du PEG dans le lait maternel et les effets potentiels après ingestion par le nourrisson. Bien que les experts s'accordent à dire que le risque potentiel pour le nourrisson lié à la vaccination maternelle par le COVID-19 est minime ou nul (20,21), les symptômes mineurs qui ont été signalés (troubles du sommeil et symptômes gastro-intestinaux) pourraient être examinés de manière plus approfondie dans de futures études afin de déterminer s'ils sont liés à la vaccination."

Étant donné qu'aucun bébé n'est mort pendant la brève période de cette minuscule étude, l'étude a conclu que les bébés allaités ne souffraient pas de réels effets néfastes des mères vaccinées. Mais l'étude n'a pas suivi ces pauvres bébés, avec leurs insomnies reconnues et leurs troubles gastro-intestinaux confirmés, pour voir s'ils avaient réellement "prospéré" - pris du poids et s'étaient développés normalement.

Sur la base de ces données scientifiques erronées, on a assuré aux femmes que les vaccins étaient "sûrs et efficaces" pour elles et leurs bébés allaités.

Mais - quatre des femmes vaccinées allaitantes mentionnées dans les documents de Pfizer ont signalé un lait maternel "bleu-vert". Je n'invente rien. Et le bébé allaité qui est mort, avec un foie enflammé - l'affaire a été enterrée ; elle n'a pas fait les gros titres.

Par coïncidence - ou non - la MÊME FDA qui a fermé les yeux sur les vastes dommages causés aux humains, et à la sous-catégorie des mamans et des bébés, dans les documents Pfizer, a déclaré qu'Abbot, un important producteur de lait maternisé aux États-Unis, devait fermer son usine. [https://www.cnbc.com/2022/05/16/abbott-reaches-agreement-with-fda-to-reopen-baby-formula-plant-to-ease-nationwide-shortage.html]

Par coïncidence, alors que peu de lait maternisé est disponible et que certaines ou beaucoup (nous ne le savons pas) de mères vaccinées ont un lait maternel défectueux, il s'avère que Bill Gates, Jeff Bezos, Richard Branson et Mark Zuckerberg ont tous investi dans une start-up appelée "BioMilq", qui produit du lait maternel cultivé en laboratoire à partir de cellules mammaires. [https://www.cnbc.com/2020/06/16/biomilq-raises-3point5-million-from-bill-gates-investment-firm.html]. Les rapports sur cette startup contiennent ce langage digne de Frankenstein, comme si cela était normal : "L'équipe de BIOMILQ crée son produit à partir de cellules prélevées sur du tissu mammaire humain et du lait, donnés par des femmes de la communauté locale, qui reçoivent en retour une carte cadeau Target." [https://www.cnn.com/2022/05/03/business/lab-grown-human-milk-biomilq-health-climate-hnk-spc-intl/index.html]

Comme si tout cela n'était pas assez horrible, Mme Hecht s'est appuyée sur des études réalisées dans trois pays - le Canada, l'Écosse et maintenant Israël - pour montrer que les bébés meurent de manière disproportionnée, pendant et après 2021, dans les pays fortement vaccinés, et que les nouveau-nés meurent de manière disproportionnée s'ils ont une mère vaccinée par rapport à une mère non vaccinée.

En Écosse, pays fortement vacciné, le nombre de bébés qui mourront en 2021 sera presque deux fois supérieur à celui des chiffres de référence. [https://www.heraldscotland.com/news/19726487.investigation-launched-abnormal-spike-newborn-baby-deaths-scotland/]. Dans l'Ontario, au Canada, 86 bébés sont morts en 2021, alors que le nombre de référence était de quatre ou cinq ; la mortalité infantile a été si grave qu'un parlementaire courageux a porté la question devant le Parlement. [https://nonvenipacem.com/2021/12/10/explosive-rise-in-ontario-stillbirths-triggers-parliamentary-questions/].

En Israël, à l'hôpital RamBam de Haïfa, il y a eu 34 % d'avortements spontanés et de morts à la naissance en plus chez les femmes vaccinées que chez les femmes non vaccinées.

Jonction Jackanapes
Mortinatalité, fausses couches et avortements chez les femmes vaccinées par rapport aux femmes non vaccinées
Les données de l'hôpital Rambam de Haïfa révèlent un taux de morts à la naissance, de fausses couches et d'avortements (SBMA) de 6 % chez les femmes qui n'ont jamais reçu de vaccin COVID-19, contre 8 % chez les femmes qui ont reçu au moins une dose de vaccin (et qui n'ont jamais eu de...
Lire la suite: https://jackanapes.substack.com/p/still-births-miscarriages-and-abortions?utm_source=substack&utm_campaign=post_embed&utm_medium=web&s=r
 

Mme Hecht note également que la dysrégulation menstruelle chez les femmes vaccinées est pleinement confirmée maintenant par de nombreuses études, avec en moyenne un jour de saignement supplémentaire par mois (un effet secondaire sur lequel j'ai mis en garde en mars 2021, ce qui m'a valu d'être traitée de tous les noms par un commentateur de CNN et d'être définitivement déplacée de Twitter).

Il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances supérieures à celles de la classe de quatrième pour savoir qu'un cycle menstruel déréglé, sans parler de l'accumulation de protéines de pointe dans les ovaires, sans parler de la traversée des membranes du corps, y compris le sac amniotique, par de minuscules nanoparticules lipidiques dures, sans parler du PEG dans le lait maternel, va affecter la fertilité, la santé du fœtus, l'accouchement et le bien-être ou la détresse gastro-intestinale des bébés, et donc leur capacité ou leur incapacité à se développer (sans parler des liens affectifs).

Et maintenant, les bébés meurent. Maintenant, mettez les données du Canada, de l'Écosse et d'Israël à l'échelle de toutes les nations vaccinées dans le monde.

Que faisons-nous de tout cela ?

Sachant, comme je le fais maintenant, que Pfizer et la FDA savaient que des bébés mouraient et que le lait des mères se décolorait, rien qu'en regardant leurs propres dossiers internes ; sachant, comme je le fais, qu'ils n'ont alerté personne et encore moins arrêté ce qu'ils faisaient, et qu'à ce jour Pfizer, la FDA et d'autres entités démoniaques de "santé publique" font pression pour vacciner avec l'ARNm de plus en plus de femmes enceintes ; maintenant qu'ils sont sur le point d'imposer cela aux femmes d'Afrique et d'autres pays à faible revenu qui ne cherchent pas à se faire vacciner contre l'ARNM, comme l'a dit le PDG de Pfizer, M. Bourla, la semaine dernière au WEF, et sachant que Pfizer fait pression et pourrait même recevoir une autorisation de l'Union européenne pour les bébés jusqu'à l'âge de cinq ans, je dois conclure que nous regardons vers un abîme du mal que nous n'avons pas vu depuis 1945.

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais je dois passer à un autre type de discours avec ce genre de connaissances indescriptibles.

Je ne dis pas que c'est exactement comme trouver des preuves des expériences du Dr Mengele ; mais je dis, avec ces découvertes, que maintenant la comparaison n'est peut-être pas si excessive. Ces anti-hommes de Pfizer, qui s'expriment au WEF, ces anti-hommes de la FDA, sachant ce qu'ils savent, s'en prennent au corps miraculeux de la femme, avec sa capacité à concevoir, à engendrer, à donner naissance et à nourrir la vie. Ils visent la capacité du corps féminin à soutenir un nouveau-né avec rien d'autre que lui-même. Ils visent la membrane amniotique, les ovaires qui libèrent l'ovule, ils visent la lymphe et le sang qui contribuent à la fabrication du lait maternel, ils visent le fœtus in utero, sans défense.

Ils visent l'environnement même du fœtus humain, l'un des espaces les plus sacrés sur cette terre, si ce n'est le plus sacré.

Et ils le savent.

Je ne sais pas pour vous, et je ne fais pas de prosélytisme, mais comme vous le savez peut-être si vous me lisez ici, en ces jours apocalyptiques, je me tourne vers la prière. J'ai commencé à dire en public, une fois que j'ai dû faire face à la mort des bébés, que c'est un temps biblique, et je veux dire biblique de l'Ancien Testament.

C'est un temps comme celui de la construction de la Tour de Babel - d'une arrogance massive contre les plans divins. Des hommes comme Bill Gates trafiquent et cherchent à surpasser les meilleures œuvres de Dieu, laboratoire après laboratoire, et Tech Bros "perturbent" la concurrence humaine pour leurs biens et services non recherchés, en ciblant les processus humains et en ruinant les corps créés à l'image de Dieu.

C'est un moment comme celui où les dix plaies ont assailli les Égyptiens dans l'Exode 11:4-6 :

"4 Moïse dit : "Voici ce que dit l'Éternel : Vers minuit, je parcourrai l'Égypte.5 Tout premier-né en Égypte mourra, depuis le premier-né de Pharaon, qui est assis sur le trône, jusqu'au premier-né de la femme esclave, qui est à sa moulinette, et aussi tous les premiers-nés du bétail. 6 Il y aura dans toute l'Égypte de grandes lamentations, pires que celles qu'on a connues et qu'on connaîtra encore. 7"

C'était le pire des fléaux, la mise à mort des premiers-nés.

C'est une époque où ha-Satan - Satan - "va et vient sur la terre, et [...] y marche de long en large", comme le décrit Job 2.

C'est une époque où les démons se promènent dans les espaces humains, même s'ils ont eux-mêmes l'air assez humains, bien installés dans leurs costumes italiens dans les panels du Forum économique mondial.

Ha-Satan - et ses armées : il détruit la conception, le lait, les menstruations, le toucher, le berceau de l'enfant par sa mère, il détruit l'alimentation de l'enfant ; il détruit les bébés eux-mêmes.

Je lis beaucoup les Prophètes ces jours-ci - car comment ne pas le faire ? Je suis à la recherche de ce que l'écrivain Annie Lamott a appelé un "mode d'emploi". Que faites-vous lorsque l'humanité elle-même est menacée ? Quand il y a des bataillons professionnels et des départements bureaucratiques de personnes qui agissent avec anathème envers la race humaine ?

Il doit bien y avoir un indice.

C'est pourquoi je relis souvent l'histoire de Noé et le livre d'Esther ces jours-ci, et je relis Jérémie.

Nous sommes déjà passés par là. D'une manière embarrassante, souvent, quand il s'agit de cela.

L'histoire est toujours la même, du moins dans la Bible hébraïque (dans le Nouveau Testament, bien sûr, Dieu saute à la fin et bouleverse l'intrigue).

Au moins dans la Bible hébraïque, Dieu essaie toujours d'attirer notre attention, toujours, semble-t-il, en nous demandant simplement de marcher à ses côtés ; en nous demandant simplement de respecter ses commandements pas trop difficiles ; en fait, il ne demande pas grand-chose.

Jérémie 1:13 :

" La parole du Seigneur m'est revenue : "Que vois-tu ?"

"Je vois une marmite qui bout", ai-je répondu. "Elle s'incline vers nous depuis le nord."

14 L'Éternel me dit : "Du nord, le désastre va se déverser sur tous les habitants du pays. 15 Je vais convoquer tous les peuples des royaumes du nord, dit l'Éternel.

"Leurs rois viendront et dresseront leurs trônes à l'entrée des portes de Jérusalem.
    à l'entrée des portes de Jérusalem ;
ils viendront contre tous ses murs d'enceinte
    et contre toutes les villes de Juda.
16 Je prononcerai mes jugements sur mon peuple
    à cause de leur méchanceté à m'abandonner,
en brûlant de l'encens à d'autres dieux
    et en adorant ce que leurs mains ont fait."

Dans la Bible hébraïque, en tout cas, le calcul est simple. Nous nous tournons, nous écoutons, et nous sommes sauvés ; ou bien nous continuons sans réfléchir, en adorant ce que nos propres mains ont fait, des salopes pour d'autres dieux - pour "la science", pour les mensonges des médias ; pour le narcissisme des conventions, de nos jours, pourrait-on dire - et ainsi nous sommes perdus.

Nous avons failli être perdus, encore et encore et encore.

Cette fois-ci pourrait vraiment être la dernière ; ces monstres dans les laboratoires, dans les panels transnationaux, sont si habiles ; et si puissants ; et leur travail obscur est si étendu.

Si Dieu est là - encore une fois - après toutes les fois où nous avons mis sa patience à l'épreuve - et qui sait ? - lui tendrons-nous la main en retour, nous saisirons-nous au dernier moment de cet abîme, et trouverons-nous simplement un moyen de marcher à ses côtés ?

Ou bien, cette fois-ci, en perdant les bébés, et en continuant malgré tout sans se soucier des autres, serons-nous vraiment perdus nous-mêmes ?

Naomi Wolf

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Sources: https://naomiwolf.substack.com/p/dear-friends-sorry-to-announce-a?s=r

https://www.paulcraigroberts.org/2022/06/03/naomi-wolf-shows-that-the-court-ordered-release-of-internal-pfizer-documents-prove-that-pfizer-is-a-criminal-organization-that-knowingly-murdered-people/

 

Naomi Wolf: Chers amis, désolée d'annoncer un génocide C'est vraiment vrai : ils savent qu'ils tuent les bébés.

"The BIOMILQ team creates its product from cells taken from human breast tissue and milk, donated by women in the local community, who get a Target giftcard in return. BIOMILQ grows the cells in flasks, feeding them nutrients, and then incubates them in a bioreactor that mimics the environment in a breast. Here, the cells absorb more nutrients and secrete milk components."

https://edition.cnn.com/2022/05/03/business/lab-grown-human-milk-biomilq-health-climate-hnk-spc-intl/index.html

Pieter Brueghel l'Ancien: La Tour de Babel

Pieter Brueghel l'Ancien: La Tour de Babel

Naomi Wolf: Chers amis, désolée d'annoncer un génocide C'est vraiment vrai : ils savent qu'ils tuent les bébés.

"Vacciner tout ce qui peut être vacciné... pour avoir une population en bonne santé".

Déclaration du Président Macron (2022), qui n'a pas d'enfants:

Voir la vidéo devant un centre hospitalier français: https://www.lelibrepenseur.org/vacciner-tout-ce-qui-peut-etre-vaccine-dixit-macron/

 

Lire la suite

COVID: Le Dr David E. Martin donne des informations explosives lors d'une réunion Zoom au Canada.

31 Mai 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Canada, #Opération Coronavirus

Dessin: Ben Garrison

Dessin: Ben Garrison

Le Dr David E. Martin donne des informations explosives lors d'une réunion Zoom au Canada.

Par Alexandra Bruce
Forbidden Knowledge TV

28 mai 2022

Cet appel Zoom avec le Dr David E Martin et un groupe de scientifiques et d'activistes canadiens a été téléchargé sur Rumble le 17 mai 2022. Il s'agit d'un résumé percutant et concis de l'approche juridique qu'il adopte contre le génocide COVID et de l'état des poursuites du Dr Martin contre les principaux responsables.

J'ai créé de nombreux hyperliens vers les entités et les documents juridiques qu'il décrit.

" Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce travail, vous pouvez aller sur ProsecuteNow.com et... vous verrez l'affaire fédérale de l'Utah que nous avons déposée contre le Président, contre CMS et contre le Département de la Santé et des Services Humains ".

Si vous voulez comprendre pourquoi nous refusons d'utiliser le terme "vaccination", c'est la raison pour laquelle vous devez vous rendre sur le site ProsecuteNow.com. Là, vous verrez aussi le résumé du litige et vous verrez aussi le projet d'acte d'accusation.

Ce que je peux dire, c'est que nous avons trois organismes d'application de la loi différents qui, en fait, travaillent avec nous en ce moment même à l'élaboration du tout premier acte d'accusation criminel contre l'un des sociopathes qui ont conçu cette campagne mondiale de terreur et vous en entendrez parler d'ici le 22 mai. Le crime arrive.

"Et si vous n'avez pas lu le dossier de l'Utah, faites-le, c'est extrêmement, extrêmement important et évidemment, certains d'entre vous savent que... Leslie Manookian nous a engagés, George [Wentz] et moi, pour monter le dossier qui a finalement conduit à la décision de la Floride de retirer les masques des avions.

"Nous avons donc remporté la première victoire, qui profite évidemment à tous ceux qui doivent prendre l'avion, et nous sommes maintenant au milieu de la phase d'injonction préliminaire dans l'affaire de l'Utah contre la CMS.

"Je voulais me concentrer sur le côté canadien de cette question, mais je veux m'assurer que nous stipulons quelque chose dès le départ :

"Ce n'est pas une situation de santé publique, ce n'est même pas une situation scientifique. Et même si j'apprécie les gens de la santé publique et les scientifiques qui aiment parler des nuances de cette question, c'est comme commenter les mérites des armes à feu lors d'une fusillade.

"C'est un cas de meurtre. Ce n'est pas un cas de maladie, ce n'est pas un cas de pandémie, c'est un cas de meurtre et les personnes qui délivrent actuellement l'agent de ce meurtre sont, en fait, des personnes qui portent des blouses de laboratoire. S'ils portaient autre chose, s'ils portaient des capuches, s'ils portaient autre chose, nous les appellerions "meurtriers". Pour l'instant, on les appelle des 'médecins'.

"Le fait est que c'est du terrorisme mondial prémédité. C'est du terrorisme national prémédité et c'est du racket prémédité.

"Et la raison pour laquelle je dis cela, c'est que les preuves montrent que le Canada et les États-Unis ont collaboré - et plus précisément, pendant le moratoire sur les gains de fonction.

" Donc, pour ceux d'entre vous qui ne comprennent pas réellement la dynamique de cette affaire, l'armement de la protéine spike associée au WIV1, qui est le virus 1 de l'Institut de virologie de Wuhan, qui a été échantillonné en Chine, apparemment entre 2011 et 2013, qui a été répliqué à l'Université de Caroline du Nord Chapel Hill en 2013 et 14, qui a fait l'objet du moratoire sur la recherche sur le gain de fonction, où Anthony Fauci a déclaré à Ralph Baric à l'Université de Caroline du Nord Chapel Hill en octobre 2014, que si, en fait, il y avait un moratoire sur le gain de fonction, son travail sur la militarisation de la protéine du virus spike de l'Institut de virologie de Wuhan a pu se poursuivre parce que, je cite : " Il avait déjà été financé ", fin de citation.

"Et cette étude, qui a été faite in vivo, a donné lieu à deux articles : L'un, en 2015 et l'autre, en 2016, tous deux déclarant que la protéine spike du virus 1 de l'Institut de virologie de Wuhan [WIV1], ciblant le tissu endothélial, ciblant le tissu pulmonaire, ciblant le tissu rénal ; il a déclaré qu'elle était - et je cite : 'Prête pour l'émergence humaine'.

"Donc, quiconque veut rester assis ici et prétendre que c'est autre chose qu'un meurtre prémédité regarde en fait des wagons de marchandises rouler à travers l'Allemagne et se demande où vont les voisins.

"Le fait est qu'il n'y a aucun doute, quel qu'il soit, que c'était un acte de meurtre prémédité.

"Et pour ceux d'entre vous qui ne l'ont pas entendu, je ne me lancerai pas dans une émission sans réciter les preuves : En mars 2015, Peter Daszak, l'architecte en chef du déploiement de cette campagne de terreur particulière, avec Anthony Fauci et Ralph Baric, Peter Daszak a fait la déclaration suivante :

    'Pour maintenir la base de financement au-delà de la crise, nous devons faire mieux comprendre au public la nécessité de contre-mesures médicales, telles qu'un vaccin pan-influenza ou pan-coronavirus. Les médias sont un facteur clé et l'économie suivra le battage médiatique.

    Nous devons utiliser ce battage à notre avantage pour aborder les vrais problèmes. Les investisseurs réagiront s'ils voient des bénéfices à la fin du processus.'

"Si vous pensez que cette question a quelque chose à voir avec la propagation d'un virus dans une pandémie, vous vous faites des illusions. Il s'agit d'un crime prémédité. Ils ont annoncé le crime en 2015 et, comme par hasard, le gouvernement du Canada a conclu un accord avec la distribution de l'agent létal en 2015.

"Et plus précisément, c'était Thomas Madden, c'était Pieter Cullis et Ian MacLachlan, qui, à l'Université de la Colombie-Britannique, ont développé une nanoparticule lipidique qui était nécessaire pour d'abord, démontrer la capacité de faire réellement ce qui a été appelé "silençage des gènes" chez les singes et ensuite, Après un procès, qui a coûté 65 millions de dollars, le règlement de ce procès en 2012 - et pour ceux qui sont au Canada, recherchez ce procès - c'était le procès entre Protiva, Tekmira, AlCana Therapeutics et l'Université de Colombie-Britannique.

"Après que le règlement de 65 millions de dollars a été payé dans cette affaire particulière en 2015, AlCana Therapeutics, appartenant à Thomas Madden et Pieter Cullis a accordé une sous-licence de la technologie des nanoparticules lipidiques à Moderna pour le développement d'un vaccin à ARNm pendant le moratoire sur le gain de fonction, en violation des lois américaines et canadiennes.

"Parce qu'il est illégal au Canada de soutenir et de fabriquer un agent qui permet la livraison d'une arme biologique. C'est en fait illégal au Canada et il est illégal de développer et d'aider au développement d'une arme biologique aux États-Unis.

"Il s'agit de violations graves de deux parties du code pénal des États-Unis : 18 US Code §2339, qui concerne la conspiration en vue de commettre des actes de terrorisme et 18 US Code §175, qui concerne le financement et la création d'une arme biologique.

"Le fait est qu'AlCana, Acuitas et l'Université de Colombie-Britannique, ainsi que Moderna, sont en fait coupables de violations graves de l'article 175 du Code des États-Unis, et que ces violations graves ont eu lieu en 2015, plus précisément pendant le moratoire sur les gains de fonction.

"Tout agent chargé de l'application de la loi qui fait quoi que ce soit pour soutenir Trudeau est complice des actes criminels du gouvernement du Canada, des actes criminels de l'Université de la Colombie-Britannique et des actes criminels d'Acuitas, d'AlCana et de ses dirigeants, Thomas Madden et Pieter Cullis.

"Donc, de peur que nous restions assis ici et que nous prétendions nous tenir debout sur une cérémonie, le fait est que les essais cliniques qui ont ou n'ont pas été effectués n'ont aucune importance. C'est comme débattre des mérites du cuivre lorsqu'une balle est dans un cadavre. C'est un exercice insensé.

"Ce que nous devons faire, c'est concentrer tous nos efforts, seuls et directement, sur la poursuite pénale des terroristes qui ont maintenant aidé et encouragé le meurtre de millions de personnes.

"Et pour mettre les choses au point : Ralph Baric, de l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill, en plus d'être l'architecte de la protéine spike utilisée comme arme pour détruire l'humanité, détient également un brevet sur l'invention du Remdesivir, dont on savait, lors de ses essais cliniques au début des années 2000, qu'il était mortel lorsqu'il était utilisé chez des patients pour un certain nombre d'autres agents pathogènes.

"Et distribuer délibérément et sciemment un agent qui est, en fait, connu pour être nocif et mortel pour les humains est un meurtre avec préméditation.

"Et le fait que tous les gouvernements à portée de voix de ceux qui nous écoutent en ce moment ont adopté le protocole Remdesivir et ont adopté l'acceptation du récit selon lequel il s'agit en fait d'une sorte de variation du coronavirus, le fait est que ce n'est pas le cas.

"Il s'agit en fait d'une arme biologique délivrée par un agent porteur développé par le gouvernement du Canada - et étant donné que Pfizer-Biontech et Moderna versent tous deux des redevances à des intérêts canadiens, chaque injection administrée par Pfizer ou Moderna implique des frais de licence qui reviennent au gouvernement du Canada.

"Il s'agit donc d'un racket au plus haut niveau et le gouvernement canadien est complice et coupable de racket et de conspiration pour financer la commission d'actes terroristes...

"Nous devons nous concentrer sur le crime qui est commis, nous devons concentrer nos efforts sur ce crime et je m'assure à 100% que le monde entier sache que toute personne qui promeut un récit selon lequel il existe une nouvelle maladie, toute personne qui promeut un récit selon lequel il existe un nouveau pathogène - et tout avocat qui stipule qu'il existe l'une ou l'autre de ces choses - est aussi complice que Trudeau et Fauci.

Il est temps de tracer une ligne dans le sable et de dire : "Nous, le peuple, ne tolérerons pas le terrorisme national et international qui est pratiqué au nom de la santé".

Traduit de l’américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Ce texte est la transcription d’un entretien vidéo avec le Dr David E. Martin qui peut êttre visionné à l’adresse ci-dessous:

Source:

https://www.globalresearch.ca/video-dr-david-e-martin-gives-explosive-jaw-dropping-information-canadian-zoom-meeting/5781748

http://https://www.lewrockwell.com/2022/05/no_author/dr-david-e-martin-gives-explosive-jaw-dropping-information-in-canadian-zoom-meeting/

Lire la suite

Paul Craig Roberts: Si nous voulons survivre, nous devons apprendre à poser les bonnes questions

31 Mai 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Paul Craig Roberts, #Société, #USA

Paul Craig Roberts: Si nous voulons survivre, nous devons apprendre à poser les bonnes questions

31 mai 2022

Si nous voulons survivre, nous devons apprendre à poser les bonnes questions.

Paul Craig Roberts

En lisant "Scales of Justice" de Ngaio Marsh, je me suis rendu compte que le mot "impertinence" n'est plus utilisé.  En effet, ce qui était autrefois un outrage est aujourd'hui si courant que personne ne le reconnaît comme de l'impertinence.  L'impertinence est devenue un comportement routinier accepté et n'est plus reconnue lorsqu'elle se produit.  

Le phénomène de l'impertinence nécessite une société polie, quelque peu formelle, dans laquelle l'intimité, la maîtrise de soi et le respect des autres sont des exigences.  Les gentlemen ne lisent pas le courrier des autres gentlemen.  Dites-le à la NSA, à la CIA, au FBI, à Google et à toutes les sociétés qui espionnent l'utilisation d'Internet.  En Angleterre, avant 1950, il était impertinent pour un homme d'aller trop loin dans ses compliments à une femme.  Lorsque j'étais étudiant à l'Université d'Oxford dans les années 1960, il était impertinent de téléphoner à une personne à laquelle vous n'aviez pas été présenté.  Aujourd'hui, nous vivons avec les intrusions téléphoniques constantes des télévendeurs, des robots et des escrocs.  Une société dans laquelle l'impertinence est comprise n'existe plus.

Par conséquent, la vie civilisée a pris un sens purement technologique.  Les nerds insouciants de la Silicon Valley construisent davantage d'outils d'État policier pour Big Brother dans le 1984 d'Orwell et considèrent cela comme le progrès de la civilisation.

Un autre concept qui a disparu de l'usage est celui de "ladies and gentlemen".  Ce terme implique des distinctions entre les personnes et ne peut survivre à une époque où même les différences entre les sexes sont niées.  L'impertinence ultime aurait été qu'un homme se déclare femme et participe à des compétitions sportives féminines.  

Nous voyons l'extermination de la civilisation occidentale dans sa politique. En Amérique, la lutte entre les démocrates et les républicains se règle sur les mensonges les plus convaincants pour les électeurs.  La honte a perdu son sens.  Un récent collecteur de fonds républicain nous demande si nous "croyons que les démocrates au Congrès sont assez forts pour tenir tête à la Chine et à la Russie ?"  Comment cette question est-elle possible alors que le régime Biden menace de faire la guerre à la Chine, déclare son engagement en faveur de la défaite de la Russie en Ukraine, injecte en Ukraine 40 milliards de dollars, des armes lourdes, un soutien diplomatique, des sanctions contre la Russie ?   Les démocrates s'opposent aux droits parentaux et soutiennent la perversion sexuelle et peuvent lancer des appels aux électeurs sur cette base.  Les démocrates de Floride se mobilisent contre le gouverneur DeSantis parce qu'il soutient les droits parentaux.  Vraiment, c'est vrai. Les démocrates s'attendent à être élus, car ils sont contre les droits parentaux et les 1er, 2e et 14e amendements de la Constitution.  La censure de la liberté d'expression (contraire au 1er amendement) et l'imposition de régimes de quotas discriminatoires (contraire au 14e amendement) sont les piliers du programme des démocrates.

Comme je l'ai souligné dans mes écrits, les États-Unis sont la Constitution. En l'absence de la Constitution, les États-Unis n'existent plus.  Une autre entité a pris leur place.  Le manque de respect pour la Constitution est bipartisan.  C'est le régime de George W. Bush qui a déclaré le pouvoir de suspendre l'habeas corpus et de détenir des citoyens indéfiniment sans procédure régulière.  C'est le régime Obama qui a déclaré la capacité du président à exécuter des citoyens sur la base de simples soupçons, sans procédure régulière.  Ce sont les démocrates qui pratiquent la discrimination à l'encontre des hommes blancs, déclarent que les Blancs sont "racistes", imposent la censure et attaquent le deuxième amendement.  Les écoles de droit dissolvent la Constitution pour en faire un "document vivant" en constante évolution, modifié à volonté par les juges et les professeurs de droit.

La civilisation occidentale a été remplacée par une tour de Babel sans racines, une structure sans force.  La question que les républicains et les démocrates devraient se poser est la suivante : comment une civilisation aussi faible que l'Occident peut-elle entrer en guerre contre la Russie et la Chine ?

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/05/31/if-we-are-to-survive-we-must-learn-to-ask-the-right-questions/

La Tour de Babel, par Pieter Brueghel l'Ancien

La Tour de Babel, par Pieter Brueghel l'Ancien

Lire la suite

Déclaration du Conseil de l'Assemblée Panrusse des Officiers aux dirigeants et aux citoyens du pays (19 mai 2022)

30 Mai 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Politique, #Russie

Déclaration du Conseil de l'Assemblée panrusse des Officiers (OOC) aux dirigeants et aux citoyens du pays.

L'Assemblée panrusse des officiers a exprimé les points qu'il est nécessaire d'exécuter dans les plus brefs délais pour le maintien de la sécurité de la Russie et la victoire sur le fascisme mondial.

http://ooc.su/news/zajavlenie_soveta_obshherossijskogo_oficerskogo_sobranija/2022-05-20-120

 

 

Président et porte-parole de l'OOC: Colonel Vladimir Vasilievich Kvachkov

Colonel-Général Leonid G. Ivashov

Colonel-Général Leonid G. Ivashov

Le 19 mai 2022, une réunion du Conseil de l'Assemblée Panrusse des Officiers s'est tenue.

  Le Conseil a examiné la demande du colonel général L.G. Ivashov, président de la réunion des officiers généraux, de démissionner de son poste de président de la réunion des officiers généraux en raison de son âge et de son état de santé.

  Il a été décidé : de satisfaire la demande du Colonel Général L.G. Ivashov et de lui exprimer sa gratitude pour ses nombreuses années de travail sur la consolidation du corps des officiers.

  Il a été proposé que le colonel général L.G. Ivashov reste le président honoraire de l'Assemblée Panrusse des Officiers.

   Lors du Conseil de l'OOS, la question de l'élection d'un nouveau président de l'Assemblée panrusse des officiers a été examinée.

   Le colonel Vladimir Vasilievich Kvachkov a été élu nouveau président de l'Assemblée panrusse des officiers par un vote majoritaire.

   Le Conseil de l'OS a approuvé et adopté la déclaration du Conseil de l'OOS au gouvernement de la Fédération de Russie concernant l'attitude du Conseil de l'OS à l'égard de l'opération militaire spéciale en cours en Ukraine.

 

Service de presse de l'OOS.

Traduit  du russe par Le Rouge et le Blanc

Source: http://ooc.su/news/informacionnoe_soobshhenie/2022-05-19-119

Colonel Vladimir V. Kvachkov

Colonel Vladimir V. Kvachkov

Lire la suite

La guerre hybride contre la Russie et l'Humanité (Assemblée panrusse des officiers)

30 Mai 2022 , Rédigé par Красное и белое Publié dans #Guerre, #Opération Coronavirus, #Russie

Rapport de la réunion de l'Assemblée panrusse des officiers, 17 octobre 2020

(Extrait)

(...)

L'humanité est dans une situation de crise systémique, dont le monde capitaliste voit une issue dans une guerre hybride à l'échelle mondiale. La bataille principale se déroule entre les États-Unis et la Chine, comme l'a officiellement déclaré le secrétaire d'État américain M. Pompeo le 24 juillet 2020, pour laquelle les parties forment des unités alliées, renforcent les forces et les moyens, planifient les opérations, préparent et mobilisent l'opinion publique. Pour atteindre leurs objectifs, les parties utilisent les réalisations scientifiques et technologiques les plus modernes, y compris de nouveaux moyens de destruction massive de millions de personnes.

Cela s'applique pleinement à la Russie également :

- La Russie se trouve également, depuis les années 1990, dans un état de guerre hybride. Son organisateur et client est le capital financier et oligarchique, et le "soft power" frappant est l'oligarchie intérieure russe, les fonctionnaires corrompus et corrupteurs, les structures législatives et d'application de la loi;

- La guerre hybride contre la Russie, qui est une combinaison de lutte armée, de cyber-armes, de divers moyens de soft power, y compris l'information, l'influence psychologique sur la conscience des gens, les virus et les pandémies, l'incitation à la peur et à la dépression comme nouveau type d'arme de destruction massive, est menée depuis plus de 30 ans et a un caractère permanent à long terme.

 - L'objectif de la guerre est la destruction de la Russie en tant qu'État souverain et son exclusion de l'histoire future ;

- Les "opérations de combat" sont déjà actives et seront menées presque exclusivement sur le territoire national de la Russie, avec une puissante influence extérieure. La pandémie de coronavirus est une manifestation claire de l'effet de la guerre hybride, lorsque l'utilisation du soft power permet de résoudre les tâches complexes de réduction de la population, de limitation de ses droits, de destruction de l'éducation, de l'économie, de réduction du soutien social, d'établissement d'une censure stricte et de contrôle des médias, d'introduction d'éléments fascistes dans le système de gestion de l'État et de la société.

- Les objectifs de la guerre contre la Russie ne sont pas seulement l'État, les décideurs stratégiques et ses forces armées, mais aussi toute la population, la culture orthodoxe-slave et russo-turque, l'amitié entre les peuples, le système de valeurs traditionnel, l'histoire et l'avenir du pays ;

- La guerre est une lutte inter-civilisationnelle et peut aboutir à la défaite de la nation et à son effondrement civilisationnel et historique.

(...)

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Source: http://ooc.su/news/soveshhanie_aktiva_oficerskogo_sobranija/2020-10-18-15

Lire la suite

Message du colonel général Leonid Grigorievich Ivashov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, à tous les citoyens de Russie.

29 Mai 2022 , Rédigé par Красное и белое Publié dans #Bill Gates, #Général Leonid Ivashov, #Politique, #Guerre, #Russie

Message du colonel général Leonid Grigorievich Ivashov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, à tous les citoyens de Russie.

Message du colonel général Leonid Grigorievich Ivashov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, à tous les citoyens de Russie.

 

Il semble que beaucoup d'entre vous ne soient pas conscients du danger mortel qui nous menace tous. Le monde est vraiment au bord du précipice. Et ce n'est ni une exagération ni une métaphore. C'est la réalité ! Mais à en juger par la très faible activité sur les réseaux sociaux, soit les gens ne le prennent pas au sérieux, soit ils pensent que quelqu'un va se battre et se battre pour eux, soit ils ne savent rien du tout. Je voudrais vous faire comprendre une chose très importante : une guerre est en cours. UNE GUERRE D'ANÉANTISSEMENT. L'ANÉANTISSEMENT DE NOUS TOUS ! Et le fait que les bombes et les obus n'explosent pas, que les balles ne sifflent pas et que les maisons ne s'effondrent pas, ne signifie pas que nous vivons une période de paix et que nous sommes en sécurité. Les armes de l'ennemi sont la vaccination-puces, la numérisation et l'intelligence artificielle, la 5G-radiation, la destruction de l'éducation et la privation de nos droits humains et de nos libertés. Nos armes sont les cerveaux, les connaissances juridiques, les médias sociaux, l'information, l'engagement civique, la foi, la prière et le pouvoir lumineux victorieux de l'amour. Si vous pensez que cela n'est pas suffisant, vous vous trompez. C'est plus que suffisant pour gagner !

        Mais nous avons un problème. Nous l'avons hérité de l'époque soviétique. On nous a appris à considérer l'État comme une nounou qui décidera de tout pour nous, s'occupera de tout, "un magicien viendra soudainement dans un hélicoptère bleu...", etc. Mais nous avons tous besoin de nous réveiller et de grandir ! Personne ne va faire quoi que ce soit pour nous ! Nous devons nous battre pour nos vies et celles de nos enfants ! ET CELA DOIT ÊTRE BIEN COMPRIS ! Oui, Dieu merci, il y a des militants qui essaient de se battre en première ligne, en ralliant autour d'eux des personnes partageant les mêmes idées. Nous nous inclinons devant eux et leur adressons nos remerciements les plus sincères. Mais pensez-vous qu'ils peuvent tout faire sans vous ? Pensez-vous qu'un jour un brave commandant commandera "Attaquez !" et que des milliers d'hommes courageux se précipiteront dans la bataille, mourant pour vous ? ! Et vous le regarderez sur YouTube avec de la bière et de la pizza ? ! Je vais probablement décevoir beaucoup de gens - ça n'arrivera pas. Et voici pourquoi.

        On a ce qu'on mérite maintenant. Nous avons été un troupeau de moutons, pensant que nous pouvons ignorer la politique, ne pas étudier les lois, vivre pour notre propre plaisir. Et ne soyez pas offensé par moi - je ne suis pas trop différent des autres... Mais le plus important - nous avons cessé d'être une grande nation.  Et c'est un gros problème. Et sans le résoudre, il n'y a aucune raison d'espérer le succès, même si nous crions "Remercie ton grand-père pour la victoire !". Nos grands-pères ont gagné précisément parce qu'ils se sont unis face à une adversité mortelle. Mais nous lisons des articles sur Internet, et le mieux que nous puissions faire est de les "liker" ou d'utiliser un autocollant dans un commentaire. Les gars, comprenez - maintenant il ne suffit pas de "liker" ! De nos jours, il ne suffit pas de savoir quelque chose ! Nous devons diffuser activement l'information, la faire parvenir à tout le monde dans ce pays. Et pas seulement dans notre pays ! Et il ne suffit pas de s'indigner, l'indignation ne sert à rien.

       Ne vous méprenez pas, je ne veux faire de reproches à personne, surtout pas à ceux qui sont très actifs. Mais ce que nous faisons aujourd'hui n'est pas suffisant ! Nous avons besoin d'une action de masse ! Vous ne devez pas compter sur les autres pour tout faire à votre place ! Et ne dites pas "je ne suis pas doué pour ça" - trouvez la solution ! Ne dites pas "Je n'ai pas le temps, je travaille" - vous risquez d'être en danger de mort comme tout le monde. Apprenez une vérité simple - PERSONNE ne protégera VOS ENFANTS ! !! LA VIE DES GENS ET DU PAYS DÉPEND DE TOUT LE MONDE MAINTENANT ! Ou pensez-vous que Bill Gates, lorsqu'il a parlé de la destruction de six milliards de personnes, ne voulait pas dire vous, mais vos voisins !!!

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Source: http://ooc.su/news/nam_neobkhodimo_obedinenie/2021-06-29-43

Le général Ivashov sur l'avenir de la Russie - 21 mai 2020

Message du colonel général Leonid Grigorievich Ivashov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, à tous les citoyens de Russie.
Lire la suite

Colonel V. V. Kvachkov: Apporter non seulement la PAIX, mais aussi la VÉRITÉ en Ukraine ! Une lettre ouverte du Colonel V.V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales (28 mars 2022)

29 Mai 2022 , Rédigé par Красное и белое Publié dans #Colonel V.V. Kvachkov, #Guerre, #OTAN, #Russie, #Ukraine

Colonel GRU Vladimir Vasilievich Kvachkov (né en 1948)

Colonel GRU Vladimir Vasilievich Kvachkov (né en 1948)

Apporter non seulement la PAIX, mais aussi la VÉRITÉ en Ukraine !

Une lettre ouverte du Colonel V.V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales

 

    Raison d'être d'une opération spéciale en Ukraine

Comprendre l'essence de l'opération militaire spéciale en Ukraine est inextricablement lié à la principale raison géopolitique et militaro-stratégique qui la sous-tend : l'Ukraine, sous sa forme actuelle, est devenue une menace mortelle pour l'existence même de la Fédération de Russie en tant qu'État souverain et indépendant.

Oui, c'est vrai ! Il ne reste que deux options :

1). Ou une Ukraine dite "non alignée", hostile à la Russie et à l'ensemble du monde russe, avec des bases militaires de missiles, aériennes, biologiques et autres déployées sur son territoire par les États-Unis et l'OTAN et, par conséquent, placée dans un cadre géopolitique comportemental rigide de la Fédération de Russie, sous la cible constante de missiles ayant un temps de vol de plusieurs minutes et propageant secrètement divers coronavirus et autres armes biologiques.

2). Ou l'Ukraine fraternelle, qui se comprend comme une partie du monde russe et a pour objectif politique interne ultime la création, ou plutôt la restauration de la Russie historique en tant qu'Union de la Grande, Petite et Blanche Russie.

Pour dire les choses simplement, la question est devenue : Soit nous, le peuple russe trinitaire - Grands Russes, Petits Russes et Biélorusses avec la perspective d'une unification en un État de l'Union, soit EUX, qui ne sont plus des frères, mais les Bandera-bloqueurs du monde occidental, qui ont saisi la tête de pont ukrainienne pour la destruction et l'anéantissement ultérieurs de l'ensemble du monde russe.

Nous, les Vélikorosses russes et les autres peuples autochtones de la Fédération de Russie, indépendamment des différences et des contradictions politiques internes, avons choisi de préserver l'indépendance et la souveraineté de la Russie - une pour tous. Et nous ne nous contenterons pas du prix !

    Objectifs, tâches et étapes possibles de l'opération.

Quelle est la différence entre une opération militaire spéciale, ses objectifs et ses tâches, et les autres opérations des forces armées et des autres troupes de la Fédération de Russie ? La principale différence réside dans le fait que le déroulement et le résultat d'une opération spéciale sont directement liés aux objectifs et aux tâches militaires et politiques, par opposition aux opérations offensives et défensives générales des alliances opérationnelles et opératives-stratégiques (pendant la Grande Guerre patriotique - armées et fronts) et aux autres opérations indépendantes et conjointes des branches des forces armées et des différentes branches des forces armées. Cette affirmation est également valable pour les opérations stratégiques des forces armées. Il est vrai que dans certains cas, les objectifs stratégiques militaires et politico-militaires peuvent se chevaucher.  À titre d'exemple de ces exceptions, nous pouvons mentionner la libération de la Bulgarie par les troupes du 3e Front ukrainien et la libération de la Roumanie par les troupes du 2e Front ukrainien en septembre 1944 et le changement de pouvoir dans ces États. Ainsi, les objectifs et les tâches militaires et politiques des opérations spéciales sont relégués au niveau des actions tactiques des formations, des unités et même des bataillons (groupes tactiques de bataillon).

L'objectif officiellement déclaré de l'opération militaire spéciale est la démilitarisation et la dénationalisation de l'Ukraine. Les négociations qui ont eu lieu au cours du mois ont montré l'impossibilité fondamentale de parvenir à un quelconque accord avec les autorités ukrainiennes existantes. Il est devenu évident que l'Ukraine, avec ses dirigeants politiques actuels et à l'intérieur de ses frontières actuelles, représentera toujours une menace mortelle pour la Russie et l'ensemble du monde russe, en raison de ses propriétés politiques internes de type banderiste. Par conséquent, pour démilitariser et dénationaliser l'Ukraine, il est nécessaire de clarifier le but de l'opération et d'ajouter à son énoncé de mission et au contenu des tâches militaires et politiques spéciales le changement de pouvoir de l'État en Ukraine et les modifications de sa structure administrative.

Dans notre histoire, nous avons déjà eu à résoudre un problème similaire avec l'Allemagne. Ainsi, sa partie - la Prusse orientale - représentait une menace allemande constante pour la Russie et l'ensemble du monde slave, et seule sa liquidation en 1945 a détruit cette source de militarisme germano-prussien, et avec elle la menace éternelle pour la Russie qui en émanait. Staline a très judicieusement établi la nationalité d'après-guerre de ce pays, en le définissant comme faisant partie de la RSFSR - la République socialiste fédérative soviétique de Russie.

Partant d'un tel objectif géopolitique dans les circonstances actuelles, à savoir le changement du pouvoir d'État en Ukraine et l'élimination de la source séparatiste ukrainienne de menace pour l'unité du monde russe, il est raisonnable de diviser par étapes l'opération spéciale en tâches militaro-politiques et opérationnelles-stratégiques suivantes.

La première étape. Libération des régions de Kharkov, Lougansk, Donetsk, Kherson, Nikolaev, Odessa, Dnepropetrovsk et Yelizavetgrad (anciennement Kirovograd) et création sur leur base d'un nouveau district fédéral "Novorossiya" au sein de la Fédération de Russie, ainsi que de deux districts militaires des Forces armées de la Fédération de Russie - les districts de Kharkov et d'Odessa.

Deuxième étape. La libération de Kiev et la formation dans la capitale d'autres autorités exécutives, législatives et judiciaires du nouvel État d'Ukraine - Petite Russie, la transition vers le système zemsko soviétique de représentation populaire dans les régions, districts et localités, la démobilisation du personnel et l'élimination de toutes les associations, formations, unités et divisions des anciennes forces armées ukrainiennes avec le transfert de la sécurité militaire au district militaire spécial ukrainien nouvellement formé dans les forces armées russes.

La troisième étape. Libération des oblasts de Volyn, Lviv, Zakarpattia et Tchernivtsi avec la formation du district frontalier spécial ukrainien au sein des troupes frontalières de la Fédération de Russie.

Le transfert progressif des autres oblasts d'Ukraine-Malorussie sous la domination du nouveau pouvoir d'État sera mis en œuvre par la nécessité vitale d'une gestion conjointe de l'économie nationale.

Il convient de souligner l'importance d'une présentation claire de cette position dans les médias, notamment en ce qui concerne la création d'un nouveau district fédéral au sein de la Fédération de Russie, afin d'assurer le succès des activités de combat spéciales (militaires). Le flou de la future structure politique et de l'appartenance à l'État désoriente la population locale, laissant l'hypothétique possibilité d'un retour à l'ancien pouvoir et à l'ordre banderiste. Ainsi, le succès des actions spéciales est déterminé par l'attitude de la population locale envers ces ordres sociopolitiques, envers la structure étatique d'après-guerre de l'Ukraine-Malorussie, que l'armée russe transporte avec elle.

Le contenu des trois phases décrites ne signifie pas qu'elles doivent être réalisées dans un ordre strictement séquentiel. Dès à présent, les opérations de combat spéciales près de Kiev constituent certainement le contenu de la deuxième tâche militaro-politique et optico-stratégique, tandis que les frappes de missiles contre des cibles en Ukraine occidentale sont des préparatifs pour les tâches de la troisième étape.

    La possibilité que la Pologne, la Hongrie et la Roumanie s'emparent des régions occidentales de l'Ukraine.

Sans aucun doute, la menace de saisie (annexion) d'une partie des régions frontalières de Volyn, Lviv, Zakarpattia, Chernivtsi et Ternopil doit être prise en compte lors de la préparation et de la conduite d'une opération militaire spéciale. Et plus les frappes de missiles, aériennes et d'artillerie seront décisives contre les cibles de ces oblasts, moins il y aura de volonté d'annexer ces terres. Toutefois, les buts et objectifs de l'opération spéciale en Ukraine-Malorussie devraient déjà être formellement clarifiés en définissant ses frontières occidentales comme une ligne rouge pour l'OTAN, dirigée par les États-Unis. Il convient de rappeler que la frontière de la République socialiste soviétique d'Ukraine était la frontière occidentale de l'URSS et reste la même frontière du monde russe, et nous prendrons des mesures exhaustives pour protéger nos frontières. Nous devons indiquer strictement à l'Europe sa place.

Actuellement, la position la plus enragée est adoptée par la Pologne. Les dirigeants de l'OTAN ont déclaré à plusieurs reprises qu'ils n'utiliseraient pas leurs forces armées pour combattre l'armée russe, y compris l'aviation. L'idée d'une invasion directe de l'Ukraine sous le couvert de l'introduction d'une "force de maintien de la paix" n'a pas non plus été acceptée. Ainsi, si les seigneurs polonais tentent à nouveau de s'emparer d'une partie des terres de la Petite Russie, cela ne signifiera que le début d'une guerre russo-polonaise, et non une guerre entre la Russie et l'ensemble de l'OTAN.

Ce faisant, une situation curieuse va se produire. Honorable, mais pas du tout intelligente, la Pologne tentera d'annexer des terres dans lesquelles les Ukrainiens (95%) sont la majorité absolue par nationalité, suivis par les Russes (environ 4%) ; les Polonais ethniques proprement dits ne sont que 0,7%. Cela signifie, en cas d'invasion polonaise réussie, soit un nettoyage ethnique total des territoires occupés, avec la déportation de plus de 2 millions de personnes dans la seule région de Lviv, soit une lutte de libération nationale générale conjointe des Ukrainiens et des Russes contre les envahisseurs polonais.  Ensuite, dans la deuxième option, ce mouvement de partisans, en particulier sa composante subversive et de reconnaissance, recevra un soutien direct complet sous la forme de groupes et de forces spéciales russes avec leur appui aérien et autres tirs appropriés jusqu'à ce que le principal groupement opérationnel et stratégique des forces armées de la Fédération de Russie arrive sur place et que les postes frontières russes soient mis en place. Comme le dit le proverbe, "weasily begging" (mot ukrainien signifiant "bienvenue") psiakrev.

La situation nationale dans la région de Transcarpathie, qui compte 1 million 200 000 habitants, où les Ukrainiens représentent 80 % de la population, les Hongrois 12 % (environ 140 000 personnes), les Russes et les Rusyns 3,3 %, et la région de Tchernivtsi, qui compte environ 900 000 habitants, avec 75 % d'Ukrainiens et 4 % de Russes, comptent le plus grand nombre de minorités étrangères - 12,5 % de Roumains (115 000) et 7,3 % de Moldaves (67 000), mais néanmoins insignifiantes par rapport à la majorité de la population.

Ainsi, toute revendication territoriale de la Pologne, de la Hongrie et de la Roumanie n'a aucune base nationale et aucune capacité militaire d'annexion. Le train est parti depuis longtemps.

    L'arrangement d'après-guerre de l'Ukraine-Malorussie.

Le règlement de l'après-guerre doit commencer par le changement de nom du nouvel État ukrainien : Ukraine-Malorussie. À mesure que les jeunes générations émergeront à l'avenir, l'État ukrainien-malorusse (petit russe) et la vie publique réduiront progressivement l'auto-appellation et l'auto-perception périphériques et renforceront sa composante d'État entièrement russe.

En termes politiques, l'Ukraine-Malorussie d'après-guerre sera, et même maintenant dans les territoires libérés, un champ d'État propre, ou plutôt - nettoyé, ou, comme disaient les anciens, une ardoise propre, sur laquelle on peut créer un nouveau système politique, économique et social, ou au sens figuré, dessiner une nouvelle image de l'État. Cette déclaration est directement liée à la future structure économique de Malorossia, libérée des résultats de la privatisation prédatrice et comprenant un mode d'économie multi-économique avec le rôle principal du secteur socialiste de l'économie. C'est la justice sociale qui devrait être le fondement solide du futur pouvoir de l'État.

Il semble que le nouveau système politique malorusse doive avoir deux contours.

La première est le contour de l'administration de l'État, qui vient d'en haut, du plus haut fonctionnaire du pays, et passe par les chefs de régions et de districts nommés par lui (principe de l'administration territoriale), ainsi que par les ministres et les chefs d'autres organes de l'État (principe de l'administration sectorielle).

Le second est un contour de la représentation populaire et de l'expression de la volonté (le principe de rétroaction) sous la forme de Soviets Zemsky successivement formés, en commençant par les Soviets de district. Le nouveau pouvoir soviétique - Nova Radyanskaja vlasta devrait retourner à Malorossia !

Si l'essence du premier contour du gouvernement d'État ne soulève pas de questions particulières, l'essence et le contenu du contour de la représentation populaire, basé sur les Soviets Zemsky, nécessitent au moins une brève explication. D'autant plus que la formation de tels Soviets Zemstvo est déjà nécessaire et urgente dans les territoires libérés, tant dans les zones urbaines que rurales.

Il se pourrait bien que ce soit la Malorussie qui ouvre la voie au monde russe dans la construction d'un système politique basé non pas sur la représentation des partis, mais sur un système fondamentalement différent de représentation populaire sous la forme de Soviets Zemsky.

L'incohérence du système électoral existant avec l'expression réelle de la volonté du peuple dans la plupart des pays est devenue évidente. Les principes établis pour l'organisation des élections - générales, égales, directes et secrètes - ont fini par être considérés comme une sorte de loi sociale incontournable, comme s'il ne pouvait en être autrement. Cependant, F.M. Dostoïevski considérait ce vote égal général comme "l'invention la plus ridicule du XIXe siècle".

Le nombre de députés à la Douma d'État de la Fédération de Russie est actuellement de 450, ce qui, avec 110 millions 300 000 électeurs, signifie qu'un député doit tenir compte de l'opinion de 245 000 électeurs, dont il doit représenter les intérêts. Le même nombre de députés - 450 - était dans la Verkhovna Rada d'Ukraine qui, en présence de 36 millions d'électeurs, correspond à un député de 80 000 électeurs. Est-il possible de refléter de bonne foi l'opinion de dizaines et de centaines de milliers d'électeurs par une seule personne, même en principe ? La réponse est évidente.

En outre, l'égalité électorale numérique universelle existante des personnes reflète et suppose faussement la similitude impersonnelle des personnes elles-mêmes dans la société. Dans la vie réelle, les gens ne sont ni égaux ni de valeur égale : un père de famille moral ne doit pas être égal à un fornicateur ou à un adultère, un homme qui travaille dur ne doit pas être égal à un fainéant ou à un ivrogne, un homme intelligent ne doit pas être égal à un fou, etc. Par conséquent, leur égalisation mécanique et leur réduction à la quantité est injuste, sinon les imbéciles (y compris les politiques), les fainéants et les crapules de tous bords peuvent déformer l'opinion populaire réelle.   Pourtant, c'est précisément le système qui fonctionne.

Par conséquent, il s'avère que la société contemporaine n'est pas un organisme national vivant et uni, dans lequel différents corps de travail sont dispersés dans tout le pays et reliés entre eux de manière inséparable pour former un tout unique, mais un agrégat mécaniquement numérique d'électeurs isolés et identiques - des individus. Mais en réalité, la base de notre vie matérielle sur terre est le travail et celui-ci, notre travail national commun, est la principale prémisse systémique de l'organisation de toutes les structures sociopolitiques, y compris les systèmes électoraux.

Ainsi, la société moderne de Malorossia, tout comme celle de Velikorossia et de Biélorussie, doit être considérée comme une société catholique, c'est-à-dire une société de travail commun distribué conjointement. Le système électoral devrait également correspondre à la conception catholique de la société. Un tel système devrait être fondé sur le principe du zemstvo, qui consiste en un arrangement terre-territoire et classe-travail d'un système électoral selon la règle 2-4-10/100 : un système électoral bicaméral, à quatre niveaux et à dix centres, de représentation populaire et d'expression de la volonté.

La règle du bicamérisme veut que tous les conseils populaires des Zemstvo, à quelque niveau que ce soit, soient composés de 2 chambres : la chambre des terres, formée selon le principe terre-territoire, et la chambre du travail, formée selon le principe classe-travail.

La Chambre du Land ou Chambre du Land est formée par des citoyens qui résident dans une certaine ville, un certain district, une certaine région et un certain district de l'État. La Chambre du travail, ou Chambre des travailleurs, est composée de représentants d'entreprises industrielles et agricoles, d'organisations éducatives, scientifiques, culturelles et autres qui rassemblent les personnes en fonction de leur profession.

La règle des quatre étapes consiste en des niveaux successifs ascendants du système électoral : 1) l'autonomie locale, 2) les conseils populaires de district de Zemskie, 3) les conseils populaires régionaux de Zemskie, ainsi que le conseil populaire de Zemskie de la ville de Kiev, 4) le conseil populaire suprême de Zemskie d'Ukraine-Malorussie. Dans le même temps, chaque conseil d'un niveau supérieur n'est pas formé directement par les plusieurs milliers d'électeurs, mais seulement par des représentants (députés) du conseil populaire Zemsky inférieur.

La règle des dix dix signifie que tout représentant élu (voix ou député) à tous les niveaux n'est élu que sur la base d'une proposition de dix députés du conseil populaire inférieur de Zemsky, qui se sont réunis volontairement à cette fin et l'ont approuvée lors d'une assemblée générale correspondante.À cela, l'organisation primaire et la partie à part entière du système social et politique de l'État est l'organisation de base de l'autonomie du peuple de dix.

Il est important que chaque sotnitsa, formée sur la base de la terre ou du travail, élise directement son représentant à la chambre correspondante du Soviet Zemsky du district. Toutefois, jusqu'au niveau du district, toutes les activités du gouvernement local relèvent de l'autonomie de l'État populaire. Ainsi, le district est le niveau où, pour la première fois, la branche verticale administrative du gouvernement de l'État, du chef de l'État, descendant d'en haut, rencontre la ligne verticale de la représentation populaire Zemstvo-Soviet, montant d'en bas du peuple.

Ainsi, tous les conseils à tous les niveaux sont formés sur la base d'une seule norme de représentation - un député de dix personnes, qui est élu lors de l'assemblée générale des cent primaires. C'est pourquoi le système est appelé le système des dix-cents membres. En outre, lesdits dix électeurs connaissent leur député non pas par ouï-dire, ni par la télévision ou d'autres médias, mais par des contacts personnels constants avec lui ; ils sont à leur tour responsables de son activité de représentation auprès de leurs électeurs-votants et peuvent, s'ils se réunissent en assemblée générale à un moment donné, le priver de son mandat de député.

Le résultat sera un système dans lequel chaque citoyen connaît personnellement la chaîne de représentation jusqu'aux plus hauts niveaux du gouvernement. Ou, comme il est de bon ton de le dire maintenant, par trois poignées de main : l'électeur du centième du district, l'électeur du millième de la région, l'électeur du peuple au Soviet suprême Zemsky (Rada) de Malorossia.

Conclusion générale. Après la victoire militaire et la démilitarisation de l'Ukraine, un long processus de dénazification commencera, c'est-à-dire l'élimination de la russophobie, et le retour des Ukrainiens-Malorossiens comme faisant partie du monde russe. Afin de résoudre ce problème de vision historique du monde, il est nécessaire de créer immédiatement un mécanisme socio-politique approprié sous la forme de conseils populaires zemsko-travaillistes. La formation de ce mécanisme, surtout dans les premières années, se fera dans les conditions de la lutte contre la Banderovshchyna, qui a pris le maquis et mène des activités subversives et terroristes. Il existe une expérience d'une telle lutte en Ukraine occidentale dans les années 1940-50.

Après la victoire sur l'Allemagne, ce sont les bureaux des commandants militaires qui deviennent les principales sources du nouveau pouvoir sur le terrain. Mais il y avait encore une ligne du parti communiste dans la disposition idéologique de la dénazification du peuple allemand. Aujourd'hui, il n'y a pas ce soutien idéologique. En conséquence, les sources du nouveau pouvoir sur le terrain seraient des organes civilo-militaires, qui devraient comprendre des officiers des organes militaro-politiques et des spécialistes de l'administration civile.


La lutte pour la Petite Russie sera couronnée de succès si nous apportons la vérité - spirituelle orthodoxe, nationale russe et socio-économique - à l'Ukraine dans des chars, des BMP et des BMD. Sans la vérité de Dieu, il n'y aura pas de victoire - ni militaire, ni autre.

Avec Dieu !

J'ai l'honneur.

              Colonel V. Kvachkov

Le 28 mars 2022.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Source: http://ooc.su/news/otkrytoe_pismo_polkovnika_v_v_kvachkova_oficeram_generalnogo_shtaba_i_komandovanija_specialnykh_operacij/2022-03-31-111

Colonel V. V. Kvachkov: Apporter non seulement la PAIX, mais aussi la VÉRITÉ en Ukraine !   Une lettre ouverte du Colonel V.V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales (28 mars 2022)

"L'incohérence du système électoral existant avec l'expression réelle de la volonté du peuple dans la plupart des pays est devenue évidente. Les principes établis pour l'organisation des élections - générales, égales, directes et secrètes - ont fini par être considérés comme une sorte de loi sociale incontournable, comme s'il ne pouvait en être autrement. Cependant, F.M. Dostoïevski considérait ce vote égal général comme "l'invention la plus ridicule du XIXe siècle".

Le nombre de députés à la Douma d'État de la Fédération de Russie est actuellement de 450, ce qui, avec 110 millions 300 000 électeurs, signifie qu'un député doit tenir compte de l'opinion de 245 000 électeurs, dont il doit représenter les intérêts. Le même nombre de députés - 450 - était dans la Verkhovna Rada d'Ukraine qui, en présence de 36 millions d'électeurs, correspond à un député de 80 000 électeurs. Est-il possible de refléter de bonne foi l'opinion de dizaines et de centaines de milliers d'électeurs par une seule personne, même en principe ? La réponse est évidente.

En outre, l'égalité électorale numérique universelle existante des personnes reflète et suppose faussement la similitude impersonnelle des personnes elles-mêmes dans la société. Dans la vie réelle, les gens ne sont ni égaux ni de valeur égale : un père de famille moral ne doit pas être égal à un fornicateur ou à un adultère, un homme qui travaille dur ne doit pas être égal à un fainéant ou à un ivrogne, un homme intelligent ne doit pas être égal à un fou, etc. Par conséquent, leur égalisation mécanique et leur réduction à la quantité est injuste, sinon les imbéciles (y compris les politiques), les fainéants et les crapules de tous bords peuvent déformer l'opinion populaire réelle.   Pourtant, c'est précisément le système qui fonctionne.

Par conséquent, il s'avère que la société contemporaine n'est pas un organisme national vivant et uni, dans lequel différents corps professionnels sont dispersés dans tout le pays et reliés entre eux de manière inséparable pour former un tout unique, mais un agrégat mécaniquement numérique d'électeurs isolés et identiques - des individus. Mais en réalité, la base de notre vie matérielle sur terre est le labeur et celui-ci, notre labeur national commun, est la principale prémisse systémique de l'organisation de toutes les structures sociopolitiques, y compris les systèmes électoraux."

Colonel Vladimir Vasilievich  Kvachkov (citation)

Colonel V. V. Kvachkov: Apporter non seulement la PAIX, mais aussi la VÉRITÉ en Ukraine !   Une lettre ouverte du Colonel V.V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales (28 mars 2022)

Le socialisme chrétien russe comme base de l'idéologie d'État de la Russie future

(2O mars 2021)

Une conférence religieuse et scientifique intitulée "Le socialisme chrétien russe comme base de l'idéologie d'État de la Russie future" s'est tenue à Moscou le samedi 20 mars. Des académiciens de l'Académie des sciences de Russie, des scientifiques, des experts, des personnalités publiques et politiques et des représentants du clergé ont assisté à la conférence.

L'événement a eu lieu à Moscou, dans la salle du département synodal pour la coopération avec les forces armées et les forces de l'ordre de l'Église orthodoxe russe, rue Bolshaya Serpukhovskaya.

Le socialisme chrétien russe (RCS) désigne une idéologie qui combine le modèle d'économie socialiste et l'éthique chrétienne traditionnelle. Les adeptes de cette idéologie pensent qu'il est possible de combiner le socialisme et l'orthodoxie, ce qui, selon eux, n'a pas pu être fait en URSS. Cependant, les partisans de l'ERS ne comprennent le socialisme que comme un système de relations socio-économiques basé sur la priorité de la propriété publique des moyens de production. Les idéologues de l'ERS considèrent que la différence fondamentale de la future formation de l'État social par rapport au socialisme partisan-communiste de l'URSS réside dans la création d'un système "zemsko-soviétique" de large représentation populaire et d'expression de la volonté.

Ont pris la parole lors de la conférence : le colonel Vladimir Kvachkov, docteur en sciences militaires ("L'idéologie du socialisme chrétien russe en tant que développement de l'idée nationale de la Russie"), le philosophe chrétien Alexander Molotkov ("Le concept de socialisme chrétien en tant que noyau idéologique du nouveau socialisme du XXIe siècle"), Nikolai Somin, docteur en physique et en mathématiques ("Le socialisme orthodoxe en tant qu'idée russe") et d'autres.

Les participants ont également entendu des présentations d'experts de Saint-Pétersbourg, Krasnoyarsk, Samara et d'autres villes russes.

La conférence s'est terminée par l'adoption d'une résolution. Les participants ont également échangé leurs points de vue dans une communication libre.

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Source: http://ooc.su/news/nauchno_religioznaja_konferencija/2021-03-22-35

Lire la suite