Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste
Articles récents

L’entrée en vigueur du CETA: un affront à la démocratie, par Jacques Sapir

4 Novembre 2017 , Rédigé par POC

L’entrée en vigueur du CETA: un affront à la démocratie
par Jacques Sapir,* France

Le traité de libre-échange avec le Canada, ce que l’on appelle le CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement), est donc entré en application le 21 septembre 2017. Il montre de manière éloquente que les Etats se sont laissés dessaisir de leur souveraineté et qu’un nouveau droit, indépendant du droit de ces mêmes Etats et non soumis à un quelconque contrôle démocratique, est en train de s’imposer.

Protection des investisseurs

Le CETA constitue ce que l’on appelle un «traité de libre-échange». Mais, en réalité, il s’attaque aux normes non-tarifaires que pouvaient prendre un certain nombre d’Etat, en particulier pour protéger leur population en matière de pollution. Sur ce point, il est à craindre que le CETA n’organise une course au démantèlement de ces normes protectrices. A cela s’ajoute le risque induit par le mécanisme de protection des investisseurs contenu dans le traité. Le CETA, en effet, crée un système de protection de ces investisseurs entre l’Union européenne et le Canada qui, par l’institution d’un tribunal d’arbitrage leur permettrait de poursuivre un Etat (ou une décision de l’Union européenne) si une décision publique prise par cet Etat était de nature à compromettre les «attentes légitimes en terme de retour sur investissement». Autrement dit, c’est un mécanisme, que l’on appelle la clause ISDS (Investor-state dispute settlement ou RDIE) qui sert essentiellement de protection des bénéfices futurs. Et ce mécanisme est à sens unique: un Etat ne pourra pas, lui, poursuivre une entreprise privée dans le cadre ainsi prévu. On constate alors que le CETA va permettre aux investisseurs d’attaquer des décisions politiques s’ils estiment qu’elles vont à l’encontre de leurs intérêts. Cette procédure, qui pourrait s’avérer très coûteuse pour les Etats, aura un effet dissuasif dans le cas d’une simple menace de procès. A cet égard, rappelons qu’en 2011, le Québec recula sur l’interdiction d’un composant d’herbicide, dont on suspectait les effets cancérigènes, et qui était commercialisé par Dow Chemical, car cette dernière société était déterminée à porter l’affaire devant les tribunaux.
Il y a ensuite un problème de réciprocité; il est bien beau de dire que ce traité ouvre les marchés publics canadiens aux entreprises européennes, mais le marché de l’UE est déjà ouvert aux entreprises canadiennes. Il suffit de regarder la disproportion entre les populations pour savoir qui est vainqueur [Canada 37 millions, UE 512 millions]. Au delà, il y a le problème plus général du libre-échange, ou plus précisément de l’interprétation du libre-échange que l’on trouve dans ce traité. Il fait la part belle aux intérêts des firmes multinationales, intérêts qui ne sont pas précisément ceux des consommateurs ni ceux des travailleurs.

Le CETA pose un véritable problème de démocratie politique

Les menaces que le CETA fait peser concernent donc la santé publique, mais aussi, et c’est une évidence, la souveraineté. Mais, ce traité menace, aussi, la démocratie. Quand il fut finalement voté par le Parlement européen, au sein des députés français, quatre groupes ont voté contre, le Front de Gauche, les écologistes de EELV, le Parti socialiste et le Front national. Une alliance peut-être pas si étrange que cela quand on connaît les problèmes que soulève ce traité. Il est en fait significatif qu’il ait été rejeté par les délégations de 3 de 6 pays fondateurs de la Communauté économique européenne (CEE), et par les pays représentant les 2e et 3e économies de la zone Euro. Pourtant, ce traité a été ratifié au Parlement européen, le 15 février 2017 et il doit être ratifié par 38 différents parlements nationaux et régionaux. Or, il est considéré comme applicable en partie dès avant sa ratification par ces parlements. Le CETA a donc été adopté de manière provisoire et partielle le 21 septembre 2017. Cela concerne les volets de compétences exclusives à l’UE, excluant temporairement certains volets de compétences partagées nécessitant le vote des pays membres de l’UE, comme la question des tribunaux d’arbitrage ou de la propriété intellectuelle. Mais, environ 90% des dispositions de l’accord seront appliquées. Cela pose un véritable problème de démocratie politique. De même, si un pays rejetait la ratification du CETA, ce dernier n’en continuerait pas moins à s’appliquer pendant trois ans. On le voit, tout a été fait pour que ce traité soit élaboré et appliqué en dehors de la vérification et de la volonté des peuples.
Dans les faits, ce traité n’est pas, en réalité, ce que l’on qualifie d’habitude de traité de «libre-échange». Il s’agit d’un traité qui vise essentiellement à imposer des normes, normes qui ont été décidées pour et par les entreprises multinationales, aux divers parlements des pays membres de l’Union européenne. Si l’on avait voulu une démonstration de la nature profondément anti-démocratique de l’UE, on ne se s’y serait pas pris autrement.
Cela pose un problème tant de démocratie que de légitimité pour ceux qui se sont fait les chantres de ce traité. On sait qu’en France un seul candidat à l’élection présidentielle, M. Emmanuel Macron, avait pris ouvertement position pour le CETA. L’un de ses principaux soutiens, Jean-Marie Cavada, avait lui aussi voté pour l’adoption du traité au Parlement européen. On voit donc se profiler dans l’élection présidentielle, et ce n’est pas nouveau dans notre histoire, le fameux «parti de l’étranger» que dénonçait en son temps (précisément le 6 décembre 1978) Jacques Chirac depuis l’hôpital Cochin …1

Prendre conscience des dangers du CETA

Nicolas Hulot, avant que d’être nommé ministre dans le gouvernement d’Edouard Philippe, avait pris des positions nettes, et opposées, au CETA. Son maintien au gouvernement, dans ces conditions, vaut reniement. Certes, le ministre de la Transition écologique (sic), n’a pas dissimulé une forme de déception, le 22 septembre sur Europe 1. Il a reconnu que nombre des risques potentiels contenus dans le traité avaient été identifiés par la commission d’évaluation nommée par Edouard Philippe en juillet dernier. Mais il a ajouté: «Le processus était tellement lancé que, à moins d’un incident diplomatique avec le Canada, ce que nous ne souhaitions pas, c’était difficile d’enrayer son entrée en vigueur». On ne saurait mieux décrire les mécanismes d’irréversibilité qui ont été sciemment construit avec ce traité. Rappelons aussi que, avant d’être nommé ministre de la Transition écologique, l’ancien animateur TV avait estimé à plusieurs reprises que le CETA n’était pas «climato-compatible». On mesure, sur ce point, la taille de la couleuvre, voire du véritable boa, qu’il a dû avaler …
Or, Emmanuel Macron s’est posé, depuis son élection, en défenseur tout à la fois de l’écologie et de la planète en reprenant, et détournant, le slogan de Donald Trump «Make the Planet Great Again». Il a réitéré ces propos, que ce soit aux Nations-Unies ou lors de son voyage aux Antilles à la suite de l’ouragan «Irma». Mais, il faut bien ici constate que son engagement pro-CETA et sa soumission aux règles de l’Union européenne, qui a pourtant pris un retard dramatique sur la question des perturbateurs endocriniens, montre que, décidément, ce n’est pas l’écologie qui le motive et que cette dernière n’est qu’un prétexte à des effets de communication du plus mauvais goût et de très mauvais aloi.
Il faut donc avoir une pleine conscience de ce que signifie l’application du CETA, mais aussi des dangers que ce dernier fait peser que la souveraineté nationale, la démocratie et la sécurité du pays.    •

Source: Russeurope, 22/9/17

1    Haegel, Florence. «Mémoire, héritage, filiation: Dire le gaullisme et se dire gaulliste au RPR», Revue française de science politique, vol. 40, no 6, 1990, p. 875

Source: Horizons et Débats (Suisse): http://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2017/n-26-30-octobre-2017/lentree-en-vigueur-du-ceta-un-affront-a-la-democratie.html

Lire la suite

Ma boîte à trésors

2 Novembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Ma boîte à trésors

Ma boîte à trésors: où je mets des choses que je trouve. Chacune a une histoire à raconter. Je pourrais écrire un livre entier avec (mais j'ai aussi d'autres boîtes de collections d'objets , de fossiles, de plantes, d'outils préhistoriques de France, du Québec-Labrador, d'Amérique du sud). On voit ici une petite plume de miroir de geai bleue et noire, une plume plus grande de canard col-vert, une serre de chouette effraie, un petit oursin, des fruits d'aulne en forme de pommes de pin, une peau de lézard vert (trouvé écrasé sur la route dans le Midi de la France quand j'avais 15 ou 16 ans et que j'ai préparée et séchée), des noix grignotées par des écureuils, des morceaux de bois fossile du Cénomanien (Crétacé supérieur, entre -100 et -93 millions d'années. On ressemblait à quoi à cette époque ??????) trouvés sur une plage de l'Ile d'Oléron, sur la côte atlantique française, un silex découpé en forme de cupule par le gel, une bille de verre trouvée dans la forêt, un rameau couvert de lichen, des morceaux de bois ou de racines, un très joli coquillage fossile trouvé près de Grignon (Ile de France) lorsque les mers tropicales couvraient tout le Bassin parisien, de l'ocre jaune dans un tube en plastique, une bague d'hirondelle (trouvée morte par terre en migration) dans une petite boîte en plastique, etc etc. Il y a aussi tout ce qui est caché au-dessous, des cristaux de quartz de roche trouvés dans des rivières, des silex de fusils à pierre trouvés dans les jardins du château de Versailles (peut-être de Louis XIV: on y lâchait du gibier de temps en temps), etc, etc. Je vous le répète; tout un livre écrire. Le Grand Livre de la Nature et des Hommes. Et de la curiosité d'un homme.

Pierre-Olivier Combelles

Sur le même blog et du même auteur:

http://pocombelles.over-blog.com/article-le-racloir-mesolithique-65755190.html

André Leroi-Gourhan: Les racines du monde. Entretiens avec Claude-Henri Rocquet, Belfond, Paris, 1982.

André Leroi-Gourhan: Les racines du monde. Entretiens avec Claude-Henri Rocquet, Belfond, Paris, 1982.

Ma boîte à trésors

A présent laissez-moi, je vais seul
Je sortirai, car j'ai affaire: un insecte m'attend pour traiter. Je me fais joie
du gros oeil à facettes: anguleux, imprévu, comme le fruit du cyprès.
Ou bien j'ai une alliance avec les pierres veinées-bleu: et vous me laissez également,
assis, dans l'amitié de mes genoux.

Saint-John Perse, Eloges, Pour fêter une enfance (1908)

Lire la suite

Bluebird (Charles Bukowski)

29 Octobre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Bluebird


 there's a bluebird in my heart that
wants to get out
but I'm too tough for him,
I say, stay in there, I'm not going
to let anybody see
you.

there's a bluebird in my heart that
wants to get out
but I pur whiskey on him and inhale
cigarette smoke
and the whores and the bartenders
and the grocery clerks
never know that
he's
in there.


there's a bluebird in my heart that
wants to get out
but I'm too tough for him,
I say,
stay down, do you want to mess
me up?
you want to screw up the
works?
you want to blow my book sales in
Europe?

there's a bluebird in my heart that
wants to get out
but I'm too clever, I only let him out
at night sometimes
when everybody's asleep.
I say, I know that you're there,
so don't be
sad.
then I put him back,
but he's singing a little
in there, I haven't quite let him
die
and we sleep together like
that
with our
secret pact
and it's nice enough to
make a man
weep, but I don't
weep, do
you?

 

Charles Bukowski

 

Merci Kris !

http://ikusibatusi.blogspot.fr/

 

Lire la suite

Alisier mon ami

29 Octobre 2017 , Rédigé par Pierre-Alisier Combelles

Un magnifique alisier torminal (Sorbus torminalis) que j'avais sauvé d'une coupe à blanc (et grâce à l'intervention d'agents de l'ONF intelligents)  en forêt de Rambouillet, près du Carrefour des Fontaines Blanches, en 1990. C'est un de mes arbres préférés en France, par la beauté de son port et de son feuillage et son utilité (bois précieux, fruits-alises-consommés par les animaux). Je pose devant lui au printemps suivant, avec son jeune feuillage qui commence à pousser.

Un magnifique alisier torminal (Sorbus torminalis) que j'avais sauvé d'une coupe à blanc (et grâce à l'intervention d'agents de l'ONF intelligents) en forêt de Rambouillet, près du Carrefour des Fontaines Blanches, en 1990. C'est un de mes arbres préférés en France, par la beauté de son port et de son feuillage et son utilité (bois précieux, fruits-alises-consommés par les animaux). Je pose devant lui au printemps suivant, avec son jeune feuillage qui commence à pousser.

Feuille d'alisier torminal en automne. Caractéristique, avec ses deux premiers lobes latéraux à angle droit. Photo: Pierre-Olivier Combelles (30 octobre 2017)

Feuille d'alisier torminal en automne. Caractéristique, avec ses deux premiers lobes latéraux à angle droit. Photo: Pierre-Olivier Combelles (30 octobre 2017)

Le tronc crevassé de l'alisier torminal. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le tronc crevassé de l'alisier torminal. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Un bel alisier torminal dans une lisière, parmi les chênes et les frênes. Diamètre du tronc (à 1m30 de hauteur): 170 cm! Photo: Pierre-Olivier Combelles, 30 octobre 2017

Un bel alisier torminal dans une lisière, parmi les chênes et les frênes. Diamètre du tronc (à 1m30 de hauteur): 170 cm! Photo: Pierre-Olivier Combelles, 30 octobre 2017

En 1995 à Larrey, en Bourgogne,avec une feuille d'alisier torminal à la main. Photo: Katia Humala-Tasso

En 1995 à Larrey, en Bourgogne,avec une feuille d'alisier torminal à la main. Photo: Katia Humala-Tasso

Armes Combelles Humala-Tasso. "Coupé d'azur et de sable à deux pumas rampants et affrontés d'or, accompagnés en chef d'une étoile à six rais d'argent et en pointe d'une feuille d'alisier torminal (Sorbus torminalis L.) de sinople."

Armes Combelles Humala-Tasso. "Coupé d'azur et de sable à deux pumas rampants et affrontés d'or, accompagnés en chef d'une étoile à six rais d'argent et en pointe d'une feuille d'alisier torminal (Sorbus torminalis L.) de sinople."

Lire la suite

Samain (31 octobre)

29 Octobre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Paroi d'un abri orné du Mésolithique dans une forêt d'Ile-de-France. Il y a 8 ou 9000 ans, les hommes ont gravé des stries verticales et des cupules dans le grès d'une cavité géodique. C'était certainement un lieu de culte, comme les sombres chapelles (analogues à des cavernes...) couvertes d'ex-voto de nos églises. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Paroi d'un abri orné du Mésolithique dans une forêt d'Ile-de-France. Il y a 8 ou 9000 ans, les hommes ont gravé des stries verticales et des cupules dans le grès d'une cavité géodique. C'était certainement un lieu de culte, comme les sombres chapelles (analogues à des cavernes...) couvertes d'ex-voto de nos églises. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Samain (Samhain en irlandais, Samhainn ou Samhuinn, Sauin en mannois), prononcé /ˈsɑːwɪn/, /ˈsaʊ.ɪn/, ou /ˈsaʊn/ est la première des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique protohistorique, fêtée aux environs de notre 1er novembre. C'est aussi le nom d'Halloween et du mois de novembre dans les langues gaéliques. Elle vient après Lugnasad et avant Imbolc, et marque le début de la période sombre (pour les Gaels, l’année était composée de deux saisons : une saison sombre et une saison claire). C’est une fête de transition — le passage d’une année à l'autre — et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux. Elle est mentionnée dans de nombreux récits épiques irlandais car, par définition, elle est propice aux événements magiques et mythiques. Son importance chez les Celtes est incontestable, puisqu’on la retrouve en Gaule sous la mention Tri nox Samoni (les trois nuits de Samain), durant le mois de Samonios (approximativement le mois de novembre), sur le calendrier de Coligny.

Extrait de Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Samain_(mythologie)

Au Moyen-Âge, l'Eglise catholique a exorcisé ce lieu païen en faisant graver des croix sur les parois de grès. C'est ainsi qu'à disparu le cosmique de la religion, comme dans la christianisation de la fête païenne de Samain en Toussaint. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Au Moyen-Âge, l'Eglise catholique a exorcisé ce lieu païen en faisant graver des croix sur les parois de grès. C'est ainsi qu'à disparu le cosmique de la religion, comme dans la christianisation de la fête païenne de Samain en Toussaint. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Une autre croix pattée  gravée dans le même abri orné mésolithique, peut-être au Moyen-Âge, par les Cisterciens. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Une autre croix pattée gravée dans le même abri orné mésolithique, peut-être au Moyen-Âge, par les Cisterciens. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Supression de la fête chrétienne de la Toussaint et dévoiement de la fête pré-chrétienne de Samain: Halloween. Une fête commerciale New-Age mondialiste made in USA. Affiche du Comité des fêtes d'un village français. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Supression de la fête chrétienne de la Toussaint et dévoiement de la fête pré-chrétienne de Samain: Halloween. Une fête commerciale New-Age mondialiste made in USA. Affiche du Comité des fêtes d'un village français. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Peau blanche, coeur rouge

29 Octobre 2017 , Rédigé par Béthune

(Hergé: Tintin et le Temple du Soleil). Certains comprennent ce que cela signifie.

(Hergé: Tintin et le Temple du Soleil). Certains comprennent ce que cela signifie.

Lire la suite

Rilke: le créateur

29 Octobre 2017 , Rédigé par POC

Rainer Maria Rilke (1875-1926)

Rainer Maria Rilke (1875-1926)

Rainer Maria Rilke: Lettres à un jeune poète

Rainer Maria Rilke: Lettres à un jeune poète

"De tous ceux-là, aucun n'a peut-être mené une existence plus silencieuse, plus mystérieuse et invisible que Rilke [...] Rilke était difficile à atteindre. Il n'avait pas de maison, pas d'adresse où on eût pu l'aller quérir, pas de foyer, pas de demeure permanente, pas d'emploi. Toujours il était en route à travers le monde, et personne, pas même lui, ne savait d'avance de quel côté il tournerait ses pas. Par son âme sensible et impressionnable à l'excès, toute décision arrêtée, tout projet et toute annonce était déjà une charge."

Stefan Zweig, Le monde d'hier - Paris, la ville de l'éternelle jeunesse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rainer_Maria_Rilke

Lire la suite

La liberté ou la mort

20 Octobre 2017 , Rédigé par POC

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b5/Maceo1.jpg

You don't beg for freedom. You win it with the cutting edge of your machete. Begging for rights is only appropriate of cowards, incapable of exerting them.
General Antonio Maceo (Cuba, XIXe s.)

Cette pensée sauvage, presque aveuglante de trop de lumière, nous dit que le lieu de naissance du Mal, de la source du malheur, c'est l'Un!

Pierre Clastres, La Société contre l'État (Editions de Minuit, 1974)

 

[:..] In the late 19th century the Cuban patriots waged a successful war against Spain's tyranny. The Cuban soldiers, poorly dressed, most of them barefooted and lacking in armament and food, faced a powerful army. The Cubans' weapon of choice was the machete. A few months after the war began, however, it was a common occurrence to see the heavily armed Spanish soldiers fleeing a machete charge conducted by General Antonio Maceo and his courageous men. Maceo's idea of freedom is revealed in his words, "You don't beg for freedom. You win it with the cutting edge of your machete. Begging for rights is only appropriate of cowards, incapable of exerting them." Maceo knew it very well: he was a descendant of slaves. [...]

In his most quoted dictum, "Give me liberty, or give me death," Patrick Henry brilliantly expressed the idea that people who value freedom above life will never be slaves. But people who value life above freedom sooner or later will become slaves. Actually, by choosing life over freedom, they have already become mental slaves; the first step into slavery.

Let me bring up another example from Cuban history. When the Spaniards discovered the island of Cuba in 1492, they found a small population of natives, the Ciboney Indians. The Ciboney were a pacific, industrious people. Soon after the discovery, other Spaniards arrived, enslaved the Ciboney and put them to work in the gold mines. But, to the Spaniards utter surprise, the Ciboney loved their freedom. They escaped to the woods and rebelled against the Spaniards.

But the Spaniards, with their superior armament and military technique, easily overpowered the Ciboney's resistance. The rebellious Indians and their leaders were killed and the survivors were put again into slavery. But here comes the most surprising thing. Faced with a future of enslavement, and lacking the means to fight their masters, the Ciboney committed mass suicide. Lacking any means to deprive themselves of their lives, they developed a way to swallow their own tongues and die by asphyxiation. In a few months most of them had died. Like Patrick Henry, the Ciboney Indians valued freedom above life. Therefore, they were never enslaved. [...]


SLAVERY IS A STATE OF MIND

By Servando González
March 11, 2003
NewsWithViews.com

http://www.newswithviews.com/public_comm/public_commentary6.htm

Afficher l'image d'origine

Servando González is a Cuban-born American writer. He received his training as a historian at the University of Havana. He has written books, essays, articles, and multimedia on Cuban and Latin American history, intelligence and espionage, semiotics, hypertext, and art history.

González is the author of Historia herética de la revolución fidelista (San Francisco, 1986); Observando (San Francisco, 1986), The Secret Fidel Castro: Deconstructing the Symbol (Oakland, 2001), The Nuclear Deception: Nikita Khrushchev and the Cuban Missile Crisis (2002), and La madre de todas las conspiraciones: una novela de ideas subversivas (2005).

His articles have been published in many magazines, newspapers, and Web sites in the U.S. and abroad. Servando is an Apple Macintosh certified multimedia developer, and has authored many computer programs, among them: Hypertext for Beginners, Popol Vuh: An Interactive Text/Graphics Adventure, The Riddle of the Swastika: A Study in Symbolism, and How to Create Your Own Personal Intelligence Agency. He has created many Web sites for himself and for others; among them CastroMania: The Fidel Watch, Tyrant Aficionado, The Swastika and the Nazis, and Memoirs of a Computer Heretic.

Servando's new book, OBAMANIA: The New Puppet and His Masters, will appear next June.

http://www.intelinet.org/sg_site/

 

NOTES


"Maceo éprouvait un vif intérêt pour les sujets politiques et a été initié aux mystères de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie cubaine a été influencée par les principes de la révolution française « Liberté, égalité, fraternité » et par les principaux principes suivants : Dieu, Raison, Vertu."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Maceo

"At the time of Spanish colonization, the Ciboney were the most populous group in Cuba. They inhabited the central part of the island, between eastern Pinar del Río Province and western Oriente Province.[1] Bartolomé de las Casas, who lived among the Ciboney in the early 16th century, related that their dialect and culture was similar to that of the Lucayans of the present-day Bahamas.[2] As such, scholars classify the Ciboney as a Western Taíno group, associating them with the peoples of the Bahamas, Jamaica, and westernmost Hispaniola, while distinguishing them from the Classic Taíno of eastern Cuba, most of Hispaniola, and Puerto Rico.[3] In addition to the Classic Taíno in eastern Cuba, the Ciboney shared the island with the Guanahatabey, an archaic people inhabiting western Pinar del Río Province.[4] The Ciboney spoke a dialect of the Taíno language known as Ciboney Taíno; it was distinct from, but mutually intelligible with, Classic Taíno.[5]

https://en.wikipedia.org/wiki/Ciboney

indigenous_Ciboney.jpg

http://cocomagnanville.over-blog.com/article-cuba-les-derniers-indigenes-aux-premiers-117380883.html

Lire la suite

Marche de Bannockburn, hymne de la France et de l'Ecosse libres

17 Octobre 2017 , Rédigé par Béthune (Beaton)

Armoiries royales France

 

Robert Bruce's March To Bannockburn

 

"Scots, wha hae wi' Wallace bled,

Scots, wham Bruce has aften led,

Welcome to your gory bed,

Or to victory.

 

Now's the day, and now's the hour;

See the front of battle lower;

See approach proud Edward's power—

Chains and slavery.

 

Wha will be a traitor knave?

Wha can fill a coward's grave?

Wha sae base as be a slave?

Let him turn and flee.

 

Wha for Scotland's King and law

Freedom's sword will strongly draw,

Freeman stand, or freeman fa',

Let him on wi' me.

 

By oppression's woes and pains!

By your sons in servile chains!

We will drain our dearest veins,

But they shall be free.

 

Lay the proud usurpers low!

Tyrants fall in every foe!

Liberty's in every blow

Let us do—or die."

 

Robert Burns (1793)

 

The lyrics were written by Robert Burns in 1793, in the form of a speech given by Robert the Bruce before the Battle of Bannockburn in 1314, where Scotland maintained its sovereignty from the Kingdom of England. Although the lyrics are by Burns, he wrote them to the traditional Scottish tune Hey Tuttie Tatie which, according to tradition, was played by Bruce's army at the Battle of Bannockburn, and by the Franco-Scots army at the Siege of Orleans

 

800px-Flag of Scotland svg

 

Scotland Coat of Arms

 

Fouquet Adoration de mages

 

Fouquet. Adoration des mages.

 

Les soldats sont la Garde écossaise de Charles VII, qui combattit à Orléans aux côtés de Jeanne d'Arc

Marche de Bannockburn, hymne de la France et de l'Ecosse libres

Source des images ci-dessus et ci-dessous: Auld Alliance, l’amitié franco-écossaise

https://miscellanees01.wordpress.com/2016/04/05/auld-alliance-france-ecosse/

http://www.auldalliance.org/indexf.html

Marche de Bannockburn, hymne de la France et de l'Ecosse libres
Lire la suite

Etienne Daho, comme on l'aime

17 Octobre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Etienne Daho, comme on l'aime
Etienne Daho, comme on l'aime
Etienne Daho, comme on l'aime
Source; entretien avec le Figaro Madame (2017)

Source; entretien avec le Figaro Madame (2017)

Lire la suite